A la une Sports
 

JS Kabylie : La contestation relancée

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 18.06.17 | 12h00 Réagissez

 
	 Le maintien assuré in extremis, le comité de sauvegarde de la JSK reprend sa protesta  
	 
Le maintien assuré in extremis, le comité de sauvegarde de...

Aussitôt le championnat terminé, les supporters qui contestent la gestion de Mohand Chérif Hannachi, regroupés au sein de ce qui est appelé «le Comité de sauvegarde de la JSK», ont décidé de reprendre leurs actions pour un «changement radical» au niveau de la direction du club afin de mettre un terme à une gestion qui, selon eux, a plus que montré ses limites.

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, les membres de ce comité ont estimé que «le moment est donc venu pour une mobilisation générale de tous les amoureux de la JSK pour crier leur ras-le-bol de ce que vit le club», mais aussi exiger «un changement radical au sein de la JSK en commençant par le départ de Hannachi». «Le comité de sauvegarde de la JSK affiche sa résolution à porter cette revendication et en entreprenant des démarches pacifiques qui seront arrêtées en concertation avec les supporters et amoureux de la JSK», ajoute-t-on de même source.

Selon ces contestataires, il est inconcevable qu’un club aussi prestigieux soit «réduit à fêter en fanfare le maintien». La JSK a terminé la saison à la 11e place avec 38 points, à deux points seulement du premier relégable, le RC Relizane. Les Canaris n’ont officiellement assuré leur maintien qu’à l’avant-dernière journée. Une situation catastrophique pour un club qui a l’habitude de jouer les premiers rôles dans le championnat national.

Et cela perdure depuis quelques années. Revenant sur les différents problèmes auxquels fait face le club, les auteurs de ce communiqué évoquent entre autres «l’instabilité chronique à travers toutes les composantes du club (athlètes, administration, staffs technique et médical…)» et «la gestion despotique et irresponsable des affaires du club, notamment les recrutements et les licenciements».

Il faut dire que les multiples changements qui se sont produits au niveau de la barre technique - ce qui est de plus en plus récurrent à la JSK ces dernières années - y est certainement pour quelque chose. Le club a débuté la saison avec Mouassa, avant que Hannachi ne fasse appel au Tunisien Hidouci quelques semaines plus tard. Mais au mercato, ce dernier est «prié» de partir et c’est Rahmouni qui est venu à la rescousse. Entre-temps, Hannachi avait annoncé son départ en fin de saison, avant de se rétracter par la suite.

Les membres du Comité de sauvegarde de la JSK craignent, en somme, que la saison prochaine ne soit un «remake» de celle qui vient de s’achever…
 

Abdelghani Aïchoun
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie