A la une Sports
 

ES Sétif : En quête d’une bouffée d’air

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.12.17 | 12h00 Réagissez

 
	L’Entente pourun nouveau départ
L’Entente pourun nouveau départ

Quelques jours après sa sortie de route à Alger où le champion sortant a trouvé le «moyen» de gaspiller de nouveaux points, pourtant largement à sa portée, le onze sétifien se distinguant par six nuls de zéro partout en 12 rencontres disputées, se retrouve sur une corde raide. Avec une moyenne de 0,91 but par match, les Ententistes  souffrent, le moins que l’on puisse dire, du virus des scores vierges.

Ces ratios ne plaident pas en faveur de l’Aigle noir sétifien distancé par le CSC qui dispose d’une marge de sécurité de 9 longueurs. Il est vrai qu’un match de football n’est pas une science exacte, mais le retard ne sera pas facile à combler. La pathologie des scores «vierges»  s’est même installée dans son fief du 8 Mai 1945, où  l’Aigle noir  éprouve les pires difficultés à imposer sa loi. En perdant 12 points en cours de route, les Noir et Blanc montrent des signes d’essoufflement et de fébrilité.

Pour ne pas laisser le doute s’installer, les champions d’Algérie, qui n’ont toujours pas disputé leur match en retard face à l’USMA à Sétif, doivent se ressaisir. Sinon, vogue la galère ! Soulignons que la rencontre face au NAHD a montré le mal rongeant une formation trouvant à chaque fois le moyen de passer à côté de son sujet.

Pour la réception de cette coriace formation du DRB Tadjenanet, l’Entente doit non seulement gagner mais produire un jeu de haute facture. Après 12 journées, l’ESS n’a toujours pas trouvé l’alchimie pour marier l’art à la manière. D’autant que toutes les prestations des partenaires de Djabou se sont évaporées à l’issue de ternes sorties.

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, la pelouse du vieillot stade — qui ne répond plus aux attentes d’une formation qui joue d’une part les premiers rôles en compétition nationale et aspire de l’autre à bien aborder la prochaine édition de la Champion’s League africaine — n’arrange pas les affaires du club phare de Ain Fouara qui souffre de «l’épidémie» des blessures.

Celles-ci sont, faut-il le rappeler, générées par un tartan «carbonisé». N’étant pas un cas isolé, Akram Djahnit qui en a fait les frais ne sera sans doute pas de la partie demain face au DRBT. S’exprimant bien hors de leurs bases, les hommes de Omar Belatoui en quête de points leur permettant de s’éloigner des sables mouvants, ne seront pas faciles à manier lors de ce derby. Lequel s’annonce à la fois compliqué et indécis. Pour rafler la mise, les Noir et Blanc doivent se retrousser les manches et réaliser un match costaud. Car les gars de Tadjenanet  sont en mesure de damer le pion à leurs hôtes. 
 

Kamel Beniaiche
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...