A la une Sports
 

USM El Harrach

Démission collective du directoire et des actionnaires

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 16.05.18 | 12h00 Réagissez


Reléguée il y a quelques jours en Ligue 2, après une saison chaotique, l’USM El Harrach vit une situation délicate en cette fin de saison, et les choses risquent de se corser, avec la décision de démission prise par les membres du directoire qui gère les affaires du club depuis l’hiver dernier, ainsi que des actionnaires. Une décision prise lundi soir par les responsables de l’USMH, lors d’une réunion ayant regroupé les membres du directoire.

C’est ce que nous confirmera le porte-parole du club et actionnaire, Djaâfar Bouslimani. «Après consultation, on a décidé de déposer une démission collective. Notre démission sera entérinée dans les prochaines heures, en la remettant par écrit au wali délégué d’El Harrach», indique le responsable, en précisant que la mission de l’actuelle direction s’achèvera officiellement le 3 juin prochain, avec la tenue d’une assemblée générale élective des actionnaires.

«On est démissionnaires et notre décision est irrévocable. Aux membres de l’AG de désigner un nouveau conseil d’administration et un président. On a d’ailleurs arrêté la date du 3 juin prochain pour la tenue d’une assemblée générale extraordinaire et élective pour désigner nos successeurs».

Pour ce qui est des raisons de cette démission, au moment où la direction avait affiché ses intentions de poursuivre sa mission, notamment le président Mohamed Laïb, allant même jusqu’à évoquer ses intentions de préparer la saison prochaine, notamment sur le plan effectif, le porte-parole de l’USMH avoue que se sont les difficultés financières que connaît le club qui en sont la principale cause.

«On ne peut plus continuer dans ces conditions. L’USMH est victime de hogra. Comment expliquez-vous qu’on soit le seul club algérois à ne pas bénéficier des subventions de la wilaya et de la commune depuis 2010 ? C’est inadmissible, et c’est pour cela qu’on remettra les clés au wali délégué».

Cela dit, Bouslimani a tenu tout de même à rassurer les joueurs, en précisant qu’il s’agit certes d’une démission, mais pas d’un abandon de l’équipe. «Ce n’est pas une fuite et on ne va pas abandonner le club à travers notre démission. On poursuivra notre mission jusqu’au 3 juin, et on s’attellera d’ici là à trouver une solution pour régulariser les joueurs. On a d’ailleurs prévu de les rencontrer.

On ne va pas les abandonner, et c’est leur droit de réclamer leur dû. En tous les cas, on fera tout pour essayer d’assainir la situation, pour ne pas compromettre les préparatifs de la saison prochaine», conclut le responsable harrachi. A noter que l’USMH risque une véritable saignée après sa relégation en Ligue 2, avec des joueurs impayés depuis plusieurs mois et qui comptent saisir la CRL, en passant par le cumul de dettes, qui risque de priver l’équipe de recrutement, la saison prochaine et de facto, compromettre ses ambitions de retrouver l’élite.

Tarek Aït Sellamet
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...