A la une Sports
 

Conflit COA - MJS : Ould Ali invite Berraf à «plier bagage»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 17.07.17 | 12h00 Réagissez

 
	El Hadi Ould Ali et Mustapha Berraf
El Hadi Ould Ali et Mustapha Berraf

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, ne rate pas une occasion pour revenir à la charge dans le conflit qui l’oppose au président du Comité olympique algérien, Mustapha Berraf.

Bien qu’insistant sur le fait que ce n’est pas le MJS qui est derrière la procédure engagée par différentes fédérations sportives pour réclamer le départ de Mustapha Berraf, pourtant élu par ces mêmes fédérations pour un nouveau mandat, le 27 mai dernier, El Hadi Ould Ali, à travers ses démarches et surtout ses déclarations à répétition, ne semble pas lâcher prise, en réitérant à chaque fois ses attaques à l’égard du patron du COA, lui demandant de quitter ses fonctions.

Dernière sortie en date, celle de samedi soir, en marge de la cérémonie organisée par la wilaya d’Alger au niveau de l’Ecole de l’hôtellerie et de la restauration à Aïn Benian, en l’honneur des athlètes et clubs algérois qui se sont distingués durant cette saison 2016/2017. Convié à cette cérémonie, à l’instar de Mustapha Berraf, le ministre de la Jeunesse et des Sports, sollicité pour une déclaration, mettra à profit l’occasion, en invitant le président du COA à quitter ses fonctions : «Mustapha Berraf doit faire preuve de sagesse en faisant passer l’intérêt du sport national avant le sien…

Si j’étais à sa place, j’aurais déjà plié bagage pour éviter au sport national cette situation de blocage qui l’expose désormais à un avenir incertain. On a tous vu comment l’assemblée générale élective s’est déroulée, et le fait que la quasi-totalité des présidents des fédérations refusent d’intégrer le bureau exécutif du Comité olympique et recourent au Tribunal arbitral sportif (TAS) devrait donner matière à réfléchir au président du COA.» M. Ould Ali ne s’arrête pas là, invitant le TAS à livrer rapidement son verdict dans la plainte déposée par ces mêmes présidents de fédération à l’encontre de Berraf, estimant que «ce n’est pas normal de laisser traîner l’affaire tout ce temps».

C’est dire que l’élection de Mustapha Berraf pour un nouveau mandat à la tête du COA, depuis près de deux mois, tout en poursuivant sa mission sans encombres, n’est pas pour plaire au ministre, qui aspire à nommer un nouveau président à la tête du COA, après avoir échoué lors de l’AG élective du 27 mai dernier, en «soutenant» la candidature de Abdelhakim Dib, actuel président de la Fédération algérienne d’athlétisme.




 

Tarek Aït Sellamet
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie