Régions Sud Ouargla
 

Le Bédoui et le Melhoun à guichets fermés

Un public passionné à Ouargla

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.03.17 | 12h00 Réagissez

Des chanteurs du genre bédoui et des poètes populaires du melhoun de Ouargla ont enflammé le public par des chansons du terroir, lors de la première édition du Festival de la poésie populaire et de la chanson bédouine, organisé samedi dernier à la maison de la culture Moufdi Zakaria de Ouargla.

Initiée par l’association locale de la préservation et la protection du patrimoine El Manar, cette manifestation culturelle s’est distinguée par des récitals poétiques animés par des poètes et des troupes d’artistes versés dans le genre musical populaire.

Ce rendez-vous culturel vise à contribuer à la préservation du patrimoine immatériel de la région et l’échange entre les poètes, en plus de l’ancrage d’un chant authentique, en tant qu’une des composantes de l’identité, surtout chez les nouvelles générations, selon les organisateurs. Le président de l’association organisatrice a indiqué que le festival revêt une grande importance, notamment en matière de  promotion et de valorisation de patrimoine culturel immatériel de Ouargla et d’encouragement des jeunes talents.

Ahmed Daoui s’est dit satisfait de ce premier rendez-vous, qui a vu la participation de Abderrahmane Belaâla, grand poète de Ouargla, qui a indiqué que la poésie populaire et la chanson bédouine ont besoin d’une relance réelle, en contribution de tous les acteurs concernés, ajoutant qu’il est nécessaire, maintenant, d’encourager ce genre artistique à Ouargla, non seulement à travers les festivals, mais aussi par la création d’espaces de rencontres pour débattre des différents sujets liés à sa promotion. De nombreux poètes populaires ont animé un récital poétique glorifiant la beauté du Sahara et de la femme bédouine, la mère, la glorieuse Révolution du 1er Novembre 1954 et la manifestation populaire du 27 Février 1962 à Ouargla. La première édition du Festival de la poésie, qui s’est déroulée en présence de figures culturelles et artistiques locales et un public nombreux, a vu la participation d’une trentaine de poètes, ainsi que de sept groupes de la chanson bédouine.
 

Imene kafi
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie