Régions Sud Ouargla
 

Jumelage inter-hôpitaux : Une dizaine d’interventions sur des bec-de-lièvre à Ouargla

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 02.03.17 | 12h00 Réagissez

Sur la dizaine d’enfants atteints de bec-de-lièvre qui devaient bénéficier d’une prise en charge chirurgicale entre le 28 février et le 1er mars courant, au niveau de l’établissement public hospitalier (EPH) Mohamed Boudiaf de Ouargla, seuls deux enfants sont finalement passés par le bloc opératoire.

Une panne technique impromptue a, en effet, obligé les organisateurs à reporter le programme d’opérations chirurgicales visant à corriger les malformations et organisé en coordination avec le CHU de Sétif à une date ultérieure. S’agissant d’un staff médical composé de 5 spécialistes en chirurgie infantile et anesthésie-réanimation, qui s’est porté volontaire et au service de la population de Ouargla.

En plus de l’échange d’expériences, notamment entre praticiens et formateurs, cette initiative a permis d’atténuer la souffrance des malades et des parents, qui parcourent de longues distances et se déplacent vers les hôpitaux et les centres hospitaliers du Nord pour se faire soigner, selon le directeur de l’EPH Ismail Salah. Il est prévu en mars prochain l’organisation d’une autre action pour la pose de prothèses de la hanche, en plus de l’intervention chirurgicale en neurologie dans le cadre d’opérations de jumelage, a-t-il ajouté.

Le même responsable a indiqué que plus de 600 patients ont bénéficié de consultations médicales au titre du jumelage inter-hôpitaux pendant l’année 2016, tandis qu’en chirurgie pédiatrique, 55 enfants ont bénéficié. Les opérations de jumelage ont permis aussi la prise en charge de 11 enfants, qui  ont bénéficié d’implants cochléaires, menés par un groupe de trois spécialistes en ORL par la coordination du CHU de Sétif, ainsi que 133 consultations de cardiologie.

Dans un autre contexte, l’EPH Mohamed Boudiaf a enregistré l’année passée 264 opérations. Concernant l’hospitalisation à domicile, 110 malades, sur le territoire de la wilaya de Ouargla ont bénéficié de soins à domicile, et la plupart des patients sont âgés de 70 à 90 ans, selon les chiffres avancés dimanche par les services de l’EPH Mohamed Boudiaf de Ouargla.
 

Imene Kafi
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie