Régions Ouest Tlemcen
 

Tlemcen

51 morts sur les routes en 9 mois

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.10.17 | 12h00 Réagissez

En dépit des campagnes chocs de sensibilisation relayées par les différents médias en direction des automobilistes, les appels incessants au respect des règles et à la prudence, des mesures répressives draconiennes prises à l’encontre des contrevenants, la route continue de tuer.

Le bilan des accidents et des victimes de la route enregistré durant la période allant de janvier à septembre de l’année en cours, établi par la Gendarmerie nationale, fait état de 169 accidents ayant entraîné la mort de 51 personnes et causé des blessures à 328 autres. Et dire que la tendance est plutôt à la baisse comparativement à la même période de l’année précédente. D’autant plus que ces chiffres ne représentent que les accidents survenus dans l’espace hors urbain. Les accidents de la route et leurs conséquences souvent dramatiques découlent d’un certain nombre de facteurs liés notamment au conducteur, au véhicule et à l’environnement. Selon le chargé de la communication de la gendarmerie, qui s’exprimait sur les ondes de radio Tlemcen, le facteur humain est à l’origine de ces accidents mortels. Ce facteur est évalué à plus de 90% et illustre parfaitement l’insouciance de certains conducteurs qui ne respectent pas le code de la route. L’excès de vitesse, les dépassements dangereux, le non-respect des règles de sécurité, la conduite en état d’ivresse, la fatigue, le téléphone au volant, le non-respect de la distance de sécurité, sont les principales causes de cette hécatombe routière. D’autres facteurs, et non des moindres, liés à l’environnement, notamment l’état de certaines routes nationales, sont responsables d’un certain nombre d’accidents. En effet, ces routes nationales étroites et caractérisées par des virages dangereux, à l’image de la RN22 Tlemcen-Laâricha, la RN35, entre le carrefour dit 35 et Maghnia et la RN98 reliant Ghazaouet à Nedroma à l’intersection 35, sont devenues obsolètes face à une circulation automobile de plus en plus dense. 

O.El Bachir
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie