Régions Ouest Tiaret
 

Tiaret

Une rentrée des classes perturbée

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.09.17 | 12h00 Réagissez


Les parents d’élèves de l’école Ahmed Medeghri de Ksar Chellala ont refusé, hier, que leurs enfants rejoignent leurs classes en signe de réprobation contre l’insalubrité qui règne dans et autour de cet établissement scolaire. Aussitôt informés, les autorités communales et le chef de daïra se sont déplacés pour convaincre les protestataires de laisser leur progéniture intégrer l’école non sans mobiliser le service de nettoiement pour enlever les monticules de détritus et déchets solides qui jonchaient jusqu’aux travées de la cour de l’école restée longtemps sans directeur. L’école, rapportent des sources locales, ne dispose pas de mobiliers scolaires convenables en dépit des sommes colossales consacrées à ce chapitre. En plus de cette action de certains parents, les enseignants du lycée Lebgaa Lakhdar sont montés au créneau en refusant «la nomination d’un directeur ayant fait l’objet d’une mesure disciplinaire» et appelant la directrice de l’Education à «appliquer les décisions du conseil pour que la sérénité règne dans ce lieu du savoir». Idem à Medrissa, à l’ouest du chef-lieu, où les professeurs ont observé un sit-in de deux heures en signe de protestation contre l’absence d’un directeur dans cet établissement qui a connu des perturbations organisationnelles qu’ils imputent en partie à l’ex- directeur muté ailleurs.

Fawzi Amellal
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...