Régions Ouest Mostaganem
 

Mostaganem et Tlemcen : Des projets dédiés à l’aquaculture

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.08.17 | 12h00 Réagissez

Une ferme aquacole va être aménagée dans la région de Stidia en septembre prochain, apprend-on de la direction des ressources halieutiques et de la pêche de la wilaya.

Selon les estimations, 10 000 tonnes seront produites annuellement entre poissons de différentes espèces, coquillages et moules. «L’élevage des différentes espèces se fera grâce à un dispositif qui se compose d’un élevage en flottabilité à l’aide de bouées fixées par des corps morts au fond de la mer», affirme la même source. Sur un espace marin de 50 000 m2 et avec un budget estimé à 40 000 000 DA, ce projet pourrait être une vraie aubaine pour la commune côtière, considérée comme l’une des plus pauvres de Mostaganem. Par ailleurs, à Tlemcen, la direction de la pêche, en collaboration avec la direction des services agricoles, a mené, tout le long du mois de juillet, des actions de sensibilisation et de vulgarisation sur la pisciculture intégrée à l’agriculture au profit des fellahs de la wilaya, a-t-on appris de la direction de la pêche. Cette action, l’élevage de poissons dans les bassins d’irrigation, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan «Aquacole 2020» est l’une des filières aquacoles à laquelle les responsables de la pêche semblent accorder un intérêt particulier. Ce procédé présente un double avantage : économique, d’une part, la production des poissons d’eau douce génère des rentes supplémentaires, et, d’autre part, environnemental, car c’est une source d’engrais naturels pour le développement d’une agriculture bio. Par ailleurs, les responsables de la pêche se félicitent du succès qui a couronné les expériences pilotes initiées auparavant à Maghnia, au niveau de trois exploitations agricoles, où une opération d’ensemencement par 1000 alevins de tilapia rouge et grise a été effectuée. L’expérience a été renouvelée en 2013, 30 000 larves de carpes ont été lâchées, dans 12 exploitations agricoles et en 2016 par le lâcher de 12 000 alevins de tilapia rouge et 100 000 larves de carpe à grande bouche. A noter que les agriculteurs désireux d’intégrer ce domaine bénéficieront d’une formation sur la technique de pisciculture au niveau de l’Ecole de formation en techniques de pêche et d’aquaculture de Ghazaouet.

 

O. El Bachir et Salim Skander
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie