Régions Ouest Mascara
 

Mascara

Des manifestants arrêtés avant d’être relâchés par la police

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 25.12.16 | 10h00 Réagissez

Hier, de nombreux souscripteurs aux logements de la formule location-vente AADL 2 qui s’apprêtaient à observer un sit-in de protestation devant le siège de la wilaya de Mascara, ont été embarqués par la police et conduits dans différents commissariats de la ville avant d’être relâchés.

Sur les réseaux sociaux, certains souscripteurs ont relaté qu’ils «ont été arrêtés, vers 9h du matin, par des policiers en uniformes, emmenés aux commissariats et entendus avant d’être relâchés».

Selon un jeune, ils étaient une centaine de souscripteurs aux logements de la formule AADL2 qui ont été surpris de se retrouver encerclés par les agents de police qui les ont pris en chasse.

«Certains ont réussi à prendre la fuite. Une trentaine environ ont été arrêtés. Ce qui a marqué cette scène que plusieurs ont été embarqués d’une manière brutale», nous dira un souscripteur de Mamounia. Pour marquer leur solidarité envers les souscripteurs arrêtés, «certains qui n’ont pas été arrêtés, se sont déplacés au commissariat de police et ont été purement et simplement entendus comme tout le monde», témoigne un jeune sur sa page Facebook.

À l’heure où nous mettons sous presse (14h), toutes nos tentatives pour contacter le président de l’association des souscripteurs AADL 2 de Mascara, Djamel Khennouci, qui était, selon de nombreuses sources, parmi les manifestants arrêtés, se sont avérées vaines. Rappelons qu’ils sont quelque 6000 souscripteurs qui ne cessent, depuis trois ans, de réclamer l’accélération des travaux de réalisation des 2800 logements du programme 2013. Selon les données, le taux d’avancement des travaux des 750 lgts de la cité La gare et des 700 lgts de Sidi Abdeldjebar ne dépasse pas les 10 %.

Quant aux 300 lgts de Sig, les travaux n’ont pas encore démarrés. Pour les 1000 lgts du programme 2015 répartis sur les communes de Tighennif (400), Ghriss, Mamounia, Bouhanifia et Mohammadia (150 pour chacune), les travaux sont en option d’attente. Devant ce retard, les souscripteurs demandent, au ministre de l’Habitat, l’ouverture d’une enquête. 

Abdelouahab Souag
 
 
Votre réaction
 
El watan a décidé de suspendre provisoirement l’espace réservé aux réactions des lecteurs, en raison de la multiplication de commentaires extrémistes, racistes et insultants.
Du même auteur
Intempéries, isolement et failles
Bouazza Bouazza. Doyen des apiculteurs à Mascara : 57 ans de passion pour les abeilles
Mascara : Une rue de tous les dangers
Mascara : Flambée des prix des légumes
Ouyahia : «Si la Syrie était tombée, le tour de l'Algérie serait venu »
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

El Watan Etudiant

Indépendance Algérie

 

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie