Régions Ouest Bel Abes
 

Dr Kouider Benouidga. Militant humanitaire à Sidi Bel Abbès

Un médecin au chevet des enfants autistes

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.01.17 | 10h00 Réagissez

Membre très actif du mouvement associatif local, le Dr Kouider Benhouidga ne se lasse presque jamais lorsqu’il s’agit de mener des actions préventives en matière d’hygiène et de santé.

Il capitalise, depuis deux décennies, une longue expérience dans le domaine humanitaire, particulièrement en direction des enfants souffrant de pathologies chroniques. Chargé du volet «communication et pédagogie» de l’association d’aide aux enfants autistes, animateur au centre Enniaama pour enfants inadaptés mentaux et, récemment, principal initiateur de la Course belabésienne, ce médecin exerçant dans le secteur public voue une véritable passion pour le travail associatif. «Nous avons organisé récemment la seconde édition de la Course belabésienne sur un parcours de 10 km pour initier les sportifs à une discipline qui attire de plus en plus d’adeptes», explique-t-il.

Plus de 2000 personnes ont répondu à son appel dans une ambiance de fête exceptionnelle. «L’intérêt de cette manifestation est de sensibiliser la population aux questions environnementales et de santé publique», ajoute-t-il. D’ailleurs, en marge de cette manifestation, des opérations de dépistage du diabète, de l’hypertension artérielle et le calcul de l’indice de masse corporel (IMC) ont été menées au niveau du cinéma Amarna (ex-Olympia) au profit du grand public. Membre également du bureau de la Société algérienne de médecine générale (SAMG), le docteur Benhouidga considère que l’action associative s’avère impérative afin d’alléger les souffrances des personnes aux besoins spécifiques.

En décembre dernier, l’un des projets qui lui tenait le plus à cœur, a connu un début de concrétisation. L’association en charge des enfants autistes de Sidi Bel Abbès a ainsi pu acquérir une assiette foncière de 4000 m2, offerte par la wilaya, pour la réalisation d’un centre de prise en charge multiformes de cette catégorie infantile. «Ce projet encouragera la mise en place, graduelle, de toutes les conditions requises pour le développement des facultés d’adaptation des enfants autistes en vue de leur permettre de s’insérer progressivement dans l’environnement social», souligne-t-il.

Premier du genre en Algérie, l’établissement qui sera édifié dans les environs immédiats du faubourg Sidi Djillali, sera encadré par un personnel spécialisé (psychologues, éducateurs, psychopédagogues, etc.) qui aura à piloter diverses structures complémentaires, à l’instar des unités de psychomotricité, de communication, de graphisme et d’orthophonie. Plusieurs partenaires publics ainsi que les associations de la mosquée Echahid et Enniaama se sont associés pour mener à bien ce projet.          

Abdelkrim Mammeri
 
Du même auteur
Sidi Djillali : Un espace vert sacrifié au profit de promoteurs immobiliers
Enlèvement, viol et meurtre d’un adolescent à Sidi Bel Abbès : Les auteurs condamnés à la perpétuité
USMBA 2 - MCO 0 : Le club de la Mekerra nouveau dauphin
USMBA-MCO : Un derby palpitant
Zone industrielle de Sidi Bel Abbès : Les opérateurs économiques dressent un tableau peu reluisant
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

El Watan Etudiant

Indépendance Algérie

 

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie