Régions Ouest Bel Abes
 

Sidi Bel Abbès : L’ouverture du centre de préparation des équipes nationales accuse du retard

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 15.03.17 | 12h00 Réagissez

Annoncée en 2010, puis en 2014 et enfin en avril 2017, la date d’ouverture du centre régional de regroupement des équipes nationales demeure encore une énigme à Sidi Bel Abbès.

Trois ministres, Hachemi Djiar, Mohamed Tahmi et El Hadi Ould Ali, se sont pourtant engagés à livrer «dans les délais» ce projet lancé en…2007. Dix ans après, aucun d’eux n’a pu le faire. La cause ? Des retards inexpliqués et plusieurs réévaluations budgétaires pour une structure budgétivore qui doit accueillir des sportifs de l’élite. Selon des cadres du secteur de la jeunesse et des sports, le projet évalué au départ à 50 milliards de cts va en coûter plus de 100, soit le double. «Un scandale !», estime un architecte qui a requis l’anonymat.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, a annoncé, à l’issue d’une visite d’inspection en décembre 2016, que le centre «sera opérationnel en avril 2017». Son prédécesseur, Mohamed Tahmi, avait clairement affiché sa désapprobation quant à la conduite des travaux. En juillet 2014, il a indiqué que le rythme de réalisation de ce complexe sportif était «insatisfaisant et inacceptable», soulignant que des mesures allaient être prises pour rattraper le retard et déterminer les raisons exactes de ce retard. Belles paroles !

Erigé en face du campus, ce mégaprojet a nécessité trois réévaluations depuis son lancement. Le coût initial, estimé à 50 milliards de centimes, a été réévalué une première fois, en juin 2009, à plus de 80 milliards. En septembre 2009, son coût passera à 103 milliards, avant de connaître une troisième réévaluation, en septembre 2012, à 108 milliards. Une véritable surenchère financière pour un projet qui tarde à voir le jour et dont la maturation n’a pas pris en considération de nombreux aspects techniques.

Assurément, le futur centre de regroupement des équipes nationales, qui s’étend sur une superficie de 7 hectares, constitue l’un des plus anciens projets inscrits au titre des différents programmes de développement, et dont la réception n’est pas pour sitôt. Sur la fiche technique du projet, il est question de 3 terrains de football, dont un en gazon naturel, d’une piscine semi-olympique, d’une piste d’athlétisme et de 4 courts de tennis.                                    

 

Abdelkrim Mammeri
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie