Régions Ouest Bel Abes
 

Sidi Bel Abbès

Le nouvel hôpital manque d’effectifs

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 17.04.18 | 12h00 Réagissez


Mis en fonction voilà 10 mois, l’hôpital de Tabia, localité distante d’une trentaine de kilomètres de Sidi Bel Abbès, n’arrive pas, depuis lors, à offrir aux malades certaines prestations médicales pourtant initialement incluses dans sa mission de service public. Fortement sollicités par les patients, certains services spécialisés, tels que la gynécologie obstétrique, la pédiatrie et l’imagerie médicale n’ont, en effet, pu démarrer en raison de l’absence de personnel médical et paramédical dont le recrutement reste, cependant, tributaire d’une hypothétique affectation de nouveaux postes budgétaires qui, aux yeux des habitants de la commune de Tabia, tardent décidément à venir. Une situation que n’arrivent pas à comprendre particulièrement les patients et leurs proches qui, depuis quelque temps, n’ont eu de cesse de réclamer l’ouverture de ces services. Une alternative salutaire qui leur évitera de lointains et fastidieux déplacements et les multiples contraintes y afférentes pour se faire soigner (rendez-vous improbables, attentes éprouvantes, etc.).

D’une capacité d’accueil de 60 lits, l’hôpital de Tabia fonctionne, pour l’heure, partiellement, puisque seuls quelques services non moins importants sont opérationnels, à l’instar des urgences médico-chirurgicales, de médecine interne, de radiologie et de chirurgie générale. 

M. Habchi
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...