Régions Sud Actu Sud
 

Promotion du tourisme au Tassili

Une priorité pour les autorités locales

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 09.01.17 | 10h00 Réagissez

 
	Des touristes allemands en visite dans le Sud algérien
Des touristes allemands en visite dans le Sud algérien

La promotion du tourisme au Tassili N’Ajjers, pôle patrimonial de dimension mondiale  possèdant des potentialités naturelles et culturelles extraordinaires, constitue une priorité pour les autorités locales de la wilaya d’Illizi, qui ambitionnent d’en faire une destination par excellence.

Pas moins de 2000 touristes nationaux et étrangers ont visité les différents sites touristiques, culturels et archéologiques que recèle le Parc culturel du Tassili, essentiellement ceux situés dans la magnifique oasis de Djanet, qui a abrité récemment la manifestation «Algérie hôte de son désert», ainsi que ceux situés au chef-lieu de la wilaya d’Illizi, qui,  elle, a abrité la 13e semaine olympique sport-sud.

Cap sur la promotion

Il s’agit de deux événements coïncidant avec les vacances scolaires et universitaires, ainsi que le Nouvel An et qui ont permis aux acteurs locaux de connaître de près les contraintes et préoccupations des différentes parties prenantes du tourisme. Selon le Schéma de l’espace de programmation territorial (SET Grand Sud), mission 2 Orientation générale et mise en œuvre des politiques, établi en novembre 2013 par le ministère de l’Aménagement du territoire et de l’environnement, le  patrimoine naturel et culturel du Hoggar et du Tassili représente un potentiel touristique exceptionnel insuffisamment valorisé à ce jour. L’enjeu est d’en faire une destination spécifique, promue en tant que telle, et probablement pas comme simple composante du tourisme algérien, tant auprès des clientèles internationales qu’ algériennes susceptibles de s’intéresser à la découverte du pays et de contribuer à un étalement de la saison touristique.

Recommandation ?

Le Schéma de l’espace de programmation territorial Grand Sud met en exergue la necessité d’un développement des équipements d’accueil nécessaires et le respect des contraintes légitimement posées par les parcs nationaux. Il met aussi en relief les contradictions entre, d’une part, l’ambition de développer un  tourisme de masse porteur de retombées économiques bénéfiques, et, d’autre part, l’impératif de ne pas porter atteinte à des sites et des cultures nomades millénaires qu’il est d’impératif national- voire universel- de préserver, l’enjeu étant de rechercher des sorties «par le haut», sachant qu’un tourisme durable suppose effectivement de ne pas porter atteinte à ce patrimoine mais au contraire de la valoriser.
 

Bouda Brahim
 
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie