Régions Kabylie Tiziouzou
 

Téléphérique de Tizi Ouzou

Les travaux de réalisation retardés

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.06.17 | 12h00 Réagissez

 
	Le téléphérique de Tizi Ouzou devait être livré en 2015
Le téléphérique de Tizi Ouzou devait être...

Entamé en juillet 2013 pour un délai de réalisation de 24 mois, le téléphérique de Tizi Ouzou n’entrera pas en service comme prévu «courant 2017» sur son premier tronçon, gare de Bouhinoun-siège de la wilaya.

Les travaux de réalisation de ce moyen de transport urbain par câble, qui desservira le village de Redjaouna, sur les hauteurs de la ville des Genêts, butent encore sur des oppositions de riverains à l’installation de pylônes près de leurs immeubles, notamment sur les tronçons allant de M’douha à l’hôpital Belloua, puis vers Redjaouna.

La persistance de ces contraintes, en dépit de l’intervention des autorités locales pour aplanir la situation, a amené la tutelle à dépêcher sur les lieux, le 13 juin, une commission composée de cadres du ministère et de représentants de l’Entreprise Métro d’Alger (EMA), en vue de trouver une solution aux contraintes posées, qui risquent de retarder davantage la mise en service du projet. Pour remédier à la situation, le département du nouveau ministre, Abdelghani Zaâlane, a décidé également de résilier le contrat de l’entreprise nationale SNC Bapiva, chargée de la partie génie civil. Il lui est reproché son incapacité à honorer ses engagements. Une décision qui compliquera certainement la tâche de la partie française, Poma Galski, qui a obtenu le marché équipements.

La multiplication des visites ministérielles, trois en six mois, pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux, n’a pas eu l’effet escompté sur la cadence du chantier. En janvier 2017, l’ex-ministre des Travaux publics et des Transports, Boudjema Talai, en raison du retard dans la réalisation constaté lors de sa visite sur les lieux, a ordonné de livrer le premier tronçon avant fin 2017. «Un premier tronçon du projet prévu dans la ville de Tizi Ouzou sera livré avant la fin de l’année en cours», avait assuré M.Talai.

Son successeur à la tête du même ministère a affirmé, pour sa part, lors de sa dernière visite dans la région le 8 juin, que le premier tronçon de ce projet, sur une distance de 5,5 km, sera livré fin 2017. Au train où évoluent les choses sur chantier, ajouté aux restrictions budgétaires induites par la crise financière, le téléphérique risque de connaître le même sort que la pénétrante devant relier cette wilaya à l’autoroute Est-Ouest, «dont l’achèvement dépendra de la situation financière du pays», selon M. Zaâlane. C’est dire que l’incertitude plane sur les projets structurants en cours dans la région. Le téléphérique de Tizi Ouzou dont le coût de réalisation est de 8,7 milliards de dinars comporte deux stations de départ et d’arrivée (Bouhinoun et Redjaouna) ainsi que quatre stations intermédiaires, au niveau de la nouvelle ville, du stade du 1er Novembre 1954, du siège de la wilaya (CEM Babouche) et de l’hôpital Belloua. Le transport à partir de la gare Bouhinoun jusqu’à l’hôpital Belloua, à Redjaouna, sera assuré par le système télécabine, tandis que le reste du tronçon, soit à partir de cet établissement hospitalier jusqu’au mausolée de Sidi Belloua, situé à 750 m d’altitude à Redjaouna, il se fera par téléphérique.

Ahcène Tahraoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie