Régions Kabylie Tiziouzou
 

Centre anticancer de Tizi Ouzou

La livraison partielle de nouveau reportée

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.04.18 | 12h00 Réagissez

 
	Les élus de l’APW ont écouté les explications du directeur de la santé lors d’une visite du chantier effectuée mardi dernier
Les élus de l’APW ont écouté les explications...

Les autorités de la wilaya ont repoussé à plusieurs reprises la date de livraison de ce projet lancé en mai 2012.

Lors de la visite d’inspection du chantier du centre anticancer de Draâ Ben Khedda, organisée mardi dernier par l’exécutif de l’Assemblée populaire de wilaya de Tizi Ouzou, le directeur de la santé publique, Pr Ziri Abes, a déclaré : «Dans sa globalité, le projet du CAC, d’une capacité de 140 lits, est à 90% d’avancement. La partie concernant la radiothérapie, l’hôpital du jour et la curiethérapie est à 98%. Nous prévoyons son ouverture en juin prochain.

Nous pourrons alors soigner nos premiers malades. Pour la seconde partie, nous comptons la mettre en service en novembre prochain. S’il n’y a pas d’entraves, on peut même parler de sa réception en août prochain.»  Signalons que ce projet, lancé en 2012, pour une autorisation de programme finale de 530 milliards de centimes, a subi un arrêt des travaux pendant une année.

Une première date de livraison a été annoncée pour le mois de juillet 2015. Le projet n’étant pas achevé, la date a été reportée à juillet 2016. Une fois de plus, le chantier n’est pas terminé et la réception du projet a été une nouvelle fois reportée à décembre 2017. A présent, le directeur de la santé publique se veut optimiste et annonce une ouverture partielle à partir de juin 2018.

Le président de l’Assemblée populaire de wilaya, Youcef Aouchiche, a indiqué à ce propos : «Le retard est énorme et dépasse tout entendement. Le directeur de la santé parle d’une ouverture partielle en juin, nous prenons acte. Nous n’allons plus tolérer un nouveau report, car nos malades galèrent à travers d’autres wilayas pour les besoins de la radiothérapie.

Ce centre est d’une importance capitale pour améliorer la prise en charge sanitaire de nos malades. Nous demandons aussi des projets de réhabilitation, d’équipement des EPH existants, des polycliniques et des unités de soins, dont la plupart sont dans un état de dégradation avancée et sous-équipées.» Concernant le centre anticancer, le constat est en effet encourageant, le chantier a sensiblement avancé. L’ossature externe est achevée, l’étanchéité, l’aération, la boiserie aussi.

Les travaux de peinture sont en cours. Les groupes des eaux glacées, le local du poste transformateur et la chaudière sont également achevés. Le personnel de cet hôpital est prêt, nous dira le directeur de la santé publique, qui précisera: «Cet hôpital de radiothérapie aura une capacité de 150 malades par jour. Une structure qui mettra fin à la galère des patients de la région.» A signaler tout de même que l’installation des équipements médicaux par une entreprise suédoise n’est pas encore entamée. 

Aït Iddir Hocine
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...