Régions Kabylie Tiziouzou
 

Grogne à l’INHT

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.03.18 | 12h00 Réagissez


La section du Snapap (Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique) de l’INHT (Institut national de l’hôtellerie et du tourisme) de Tizi Ouzou a organisé une grève de trois jours (du 11 au 13 mars), pour protester contre «la remise en cause de la représentativité de notre syndicat par la direction de l’institut, et ce, malgré la présence de toutes les pièces justificatives, suivant la réglementation en vigueur, le refus de dialogue avec la section syndicale, malgré de nombreuses demandes écrites, le non respect des engagements et promesses pris par la commission dépêchée par le ministère et le blocage des activités de la commission des œuvres sociales», souligne-t-on dans la déclaration syndicale.

«Ce débrayage, entamé après un préavis daté du 4 mars courant, peut être relancé dans le cas d‘absence de réaction de la direction et du ministère de tutelle», ajoutent les représentants du Snapap à l’Institut de Tizi Ouzou.

Les travailleurs en grève et les syndicalistes reprochent en outre à la direction son «exigence d’avoir le présentatif des adhérents de l’année en cours, chose qui est anti-réglementaire pour 2018, alors que celui de 2017 est en son bureau», indiquent les syndicalistes, affirmant qu’ils ne peuvent «remettre le tableau présentatif des nos adhérents de 2018 qu’après janvier 2019».
 

S. Yermèche
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie