Régions Est Skikda
 

Une récolte de plus de quatre millions de quintaux attendue cette saison

Skikda, capitale de la tomate industrielle

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 26.05.18 | 12h00 Réagissez

 
	La conserverie de Boumaïza, dans la commune de Ben Azzouz
La conserverie de Boumaïza, dans la commune de Ben Azzouz


Selon les services agricoles, la wilaya de Skikda est appelée, cette saison encore, à assurer près de la moitié de la production nationale de la tomate industrielle et conserver ainsi sa prédominance dans cette filière.

«Au vu des données dont nous disposons, nous prévoyons une production de plus de quatre millions de quintaux avec un rendement prévisionnel devant dépasser la moyenne de 550quintaux par hectare», rapporte M. Messikh, chargé de la communication au niveau de la DSA.

Il tiendra par ailleurs à rappeler que la wilaya reste la première productrice de la filière au niveau national et d’expliquer cette performance par l’importance de la superficie cultivée cette saison et qui dépasse les 8 000 hectares, par l’apport considérable de la pluviométrie ayant concerné la région durant la saison printanière ainsi que par la maîtrise de cette culture, devenue une véritable tradition agricole dans la région.

L’apport socioéconomique indéniable de cette culture sur les populations des communes de l’est de la wilaya et aussi sur l’économie du pays devrait, selon notre interlocuteur, être appuyé pour garantir l’évolution de la filière, notamment en matière d’irrigation.

A ce sujet, M. Messikh fera part des efforts consentis par l’administration agricole en vue de réussir les dernières orientations nationales préconisant le recours au système du goutte-à-goutte. «La semaine dernière, on a eu à réunir l’ensemble des agriculteurs des communes de Ben Azzouz, Bekkouche, Aïn Cherchar et Djendel, qui représentent le fief de la filière de la tomate industrielle en vue de leur expliquer la stratégie de l’état visant à encourager le recours à l’irrigation au goutte-à-goutte ainsi que les avantages qu’ils ont à tirer de ce système», dira M. Messikh en rappelant qu’à titre d’encouragement, l’état propose un appui financier égal à la moitié du projet visant à installer ce système d’irrigation.

Il révèlera par ailleurs que les problèmes d’irrigation que pourraient rencontrer les agriculteurs de cette région sont désormais appelés à être résolus par la réalisation prochaine de la deuxième tranche du périmètre irrigué de Zit-Mba, qui devrait être opérationnelle avant la fin de l’année 2019. «Sur les 8 000 ha cultivés cette saison, 3000 ha seulement font partie de la première tranche du périmètre irrigué de Zit-Mba, les 5 000 autres étaient irrigués à partir des puits ou autres retenues.

Avec la réception de la seconde tranche, les producteurs de tomate industrielle des quatre communes devraient bénéficier des avantages de ce périmètre, ce qui représente déjà une garantie de pérennité de cette filière dans notre wilaya», conclut le chargé de la communication des services agricoles de la wilaya.
 

Khider Ouahab
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie