Régions Est Skikda
 

Mjez-Dchich (sud de Skikda)

Quiproquo autour d’une assiette urbaine

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 04.09.17 | 12h00 Réagissez

 
	Le terrain de la discorde
Le terrain de la discorde

Une assiette foncière de moins de 200 mètres carrés  située au centre du lotissement 44 logements sociaux fait l’objet d’une véritable bataille  que mène la jeune association «Woroud» pour la protection de l’environnement de la commune de Mjez-Dchich, au sud de Skikda.

 Le président de l’association rapporte à ce sujet que cette assiette a fait l’objet d’un véritable détournement, commis selon ses dires, par un habitant de la commune. «Dans un premier temps, il a commencé par la clôturer avant d’entamer les premiers travaux de constriction alors qu’il ne possède ni un titre de propriété encore moins un permis de construire» témoigne le président de Woroud. L’association a alors engagé une véritable bataille pour faire cesser «cette agression». En plus d’une plainte déposée auprès de la justice, l’association ne cessera de faire part de cette affaire aux pouvoirs locaux et obtient en dernier lieu gain de cause. Une décision de démolition de tout ce qui a été élevé sur cette assiette fut prise et menée en présence de la force publique même si les membres de Woroud attestent que cette démolition fut partielle et entreprise juste pour faire cesser les poursuites de l’association. «il y a à peine quelques jours, poursuit le président de Woroud, l’assiette en question a de nouveau été sujette à de nouveaux travaux qui se poursuivent le plus normalement du monde. Nous nous sommes, une fois encore rapprochés du procureur de la République et adressé une nouvelle correspondance au wali avec l’espoir de voir ce massacre enfin arrêté» rajoute le président.

Contacté, le président de l’APC de Mjez-Dchiche dira «Effectivement, je viens juste de rentrer de mon congé et j’ai remarqué que  l’assiette  avait enregistré des travaux d’une façon illégale. J’ai ordonné aujourd’hui même (hier,ndlr) à mes services techniques de dresser un constat et j’ai établi un ordre de démolition. On déposera également une plainte contre cette agression». L’histoire de cette assiette prendra-t-elle fin ? L’association Woroud l’espère, elle qui envisage d’y implanter un espace vert. A relever que Woroud a remporté, il y a quelques semaines seulement, le premier prix national du meilleur projet visant à promouvoir les espaces verts. Puisse-t-elle avec ce succès et sa lutte contre toutes les agressions servir d’exemple à des associations très présentes sur les réseaux sociaux mais tellement absentes sur le terrain.  

Khider Ouahab
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...