Régions Est Setif
 

Sétif

Que va-t-on faire de Souk El Fedjr ?

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 09.10.17 | 12h00 Réagissez


Avec la prochaine mise en service du nouveau marché de gros des fruits et légumes de Aïn Sfiha, disposant de 242 locaux commerciaux et des commodités dignes d’un marché aux standards internationaux, la situation de Souk El Fedjr, abritant 197 locaux commerciaux et 29 carreaux, demeure incertaine.

D’autant que 192 commerçants ou mandataires de cet espace vont transférer leur activité vers le nouveau marché. Implanté dans un coin stratégique de la Zone économique d’activité (ZEA) de Sétif, le sort de Souk El Fedjr, brassant quotidiennement des milliards de dinars, n’est pas clair. Valant de l’or, l’endroit est convoité par des «maquignons» du foncier qui voudraient l’annexer.
La situation du site ne laisse pas indifférents certains initiés. Elle inquiète des commerçants qui s’interrogent : «Que va-t-on faire de Souk El Fedjr, une fois que la totalité des mandataires auront vidé les lieux ?» Pas du tout innocente, la question a été posée au P/APC, Dr Nacer Ouahrani. Gérant les affaires courantes, puisqu’il se trouve en fin de mandat, notre interlocuteur rejette la balle vers son successeur. Lequel aura à gérer un important passif et pas uniquement le dossier de Souk El Fedjr. «Cette question est désormais du ressort du prochain maire. C’est à lui de vous répondre.

L’espace qui existe depuis plus de 30 ans a été créé par délibération de l’Assemblée, il ne peut être dissous que par délibération. L’espace commercial génère d’importantes recettes pour la municipalité. Entre la location et les droits d’entrée, il rapporte annuellement à la collectivité plus de 22 millions de dinars. Pour l’intérêt général, il serait à mon avis préférable de mettre sur pied une convention avec l’entreprise Magro, propriétaire du nouveau marché de gros de Aïn S’fiha. Le partenariat public est à la fois bénéfique et avantageux pour les deux parties, notamment pour la commune, qui doit préserver et consolider ses recettes. Cette association gagnant-gagnant va, à mon sens, donner une autre vie au souk devant garder sa vocation première», souligne le premier magistrat de la capitale des Hauts-Plateaux.                                 
 

Kamel Beniaiche
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie