appel à projets
Régions Est Setif
 

Sétif

Polémique autour des parkings à étages

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 04.01.17 | 10h00 Réagissez


La réalisation de deux parkings à étages, l’un à proximité du Centre hospitalier universitaire (CHU) Saadna Abdenour, et l’autre, à quelques pas du commissariat central de la capitale des Hauts-Plateaux, irrite non seulement le citoyen lambda, mais bon nombre d’initiés.

Ces derniers s’expliquent mal les choix des initiateurs des opérations précitées, qui n’ont pas été, nous dit-on, traitées dans la transparence. Ainsi, des voix s’élèvent pour inviter les autorités locales à revoir ce dossier et à délocaliser les projets susnommés. «Personne n’est contre la réalisation de parkings à étages, d’autant plus que la ville est dépourvue d’aires de stationnement. La réalisation d’une telle structure à proximité d’un grand établissement hospitalier est à la fois inappropriée et inacceptable. Le parking va défigurer la façade du CHU.

Cette parcelle sera une bonne extension de l’établissement, qui suffoque. Franchement, un parking à étages en ce lieu est la farce de trop. A-t-on demandé les avis des urbanistes, de la Protection civile, des responsables de la santé, et de l’environnement ?», s’interroge un praticien de l’hôpital. Le président de la dynamique association pour la promotion de la qualité et de la protection du consommateur de la wilaya de Sétif (APQPS), Azzedine Chenafa, abonde dans le même sens : «On a de tout temps milité pour la réalisation des parkings à étages à Sétif, où l’épineux problème de stationnement se pose avec acuité. Implanter un tel équipement à proximité de l’hôpital est un non-sens. On n’a pas le droit de passer sous silence ce genre de choses.» L’attribution et l’implantation d’un parking à étages en face du commissariat central fait grincer les dents de nombreux opérateurs économiques qui s’interrogent

«La transformation de l’aire de stationnement implantée entre le stade Guessab, le lycée Malika Gaïd et le commissariat central en parking à étages a été décidée en dernière minute. Sur quelle base a-t-on accepté ce dossier et refusé ou classé les offres des autres, qui moisissent dans les tiroirs depuis des années? La commission en charge d’un tel volet nous doit des explications», précisent des investisseurs réclamant plus d’équité. Pour un élu local, les terrains en question sont la propriété de la municipalité. Celle-ci a, dit-il, choisi neuf sites pour y installer des parkings à étages faisant défaut à l’agglomération, où le stationnement est devenu un véritable casse-tête pour les automobilistes.

Kamel Beniaiche
 
Du même auteur
Industrie : Condor boucle 2016 avec une croissance de 16%
Sétif : Cheikh Nouari, le gardien de la mémoire est parti
Téléphone mobile nouveau média : Une révolution silencieuse en marche
Sétif : IRIS ouvre une boutique au Park Mall
Sétif : Des bus vétustes en circulation
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Les Blogs d'El Watan