Régions Est Setif
 

Projet du tramway de Sétif

Les mesures d’accompagnement au point mort

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 02.03.17 | 12h00 Réagissez

 
	Le chantier du tramway avance à un rythme satisfaisant
Le chantier du tramway avance à un rythme satisfaisant

L’ex-wali de Sétif, Mohamed Bouderbali, accorde le 1er juin 2015, une audience au président-directeur général (PDG) de l’entreprise turque Yepi Merkezi, chargée de la réalisation du tramway, dont les travaux avancent à pas de géant.

Au cours de la discussion, le patron de la société précitée exprime, nous dit-on, le souhait de procéder à la réhabilitation à titre gracieux d’une infrastructure de la capitale des Hauts-plateaux. Le chef de l’exécutif accepte la proposition, va jusqu’à proposer aux Turcs la restauration de l’hôtel de France, qu’occupe actuellement l’Entente de Sétif (voir El Watan du 25 juillet 2015, édition n° 7542).

Rentrant dans le cadre du plan de communication ou de mesures d’accompagnement, l’opération, qui a été pourtant initiée par le patron de Yepi Merkezi, ayant obtenu le marché du tramway contre une enveloppe de plus de 290 millions d’euros, n’a pas dépassé le stade des intentions.

Puisque la proposition des Turcs n’est toujours pas matérialisée. Afin de concrétiser l’opération, de nombreuses correspondances ont été, nous dit-on, transmises par les services de la wilaya de Sétif à l’entreprise turque. Invité donc à honorer ses engagements, le partenaire turc fait, le moins qu’on puisse dire, la sourde oreille.

Selon certaines indiscrétions, le nouveau chef de l’exécutif, Nacer Maskri, suivant de très près l’évolution des travaux du tramway, dont la livraison est initialement prévue pour mars 2018, aurait pris le dossier en main. D’après les mêmes sources, l’option de la restauration de l’hôtel de France, n’étant pas d’une grande utilité économique pour la wilaya à la recherche de projets rentables, n’est plus d’actualité. L’idée de confier, dans le cadre de l’accompagnement, la réalisation de la nouvelle aérogare de l’aéroport 8 Mai 1945, aux Turcs de Yepi Merkezi, en lieu et place de l’actuelle, fait son chemin.        
 

Kamel Beniaiche
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie