Régions Est Setif
 

Municipalité de Sétif

Les innombrables chantiers de la nouvelle équipe

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.12.17 | 12h00 Réagissez

 
	Plusieurs dossiers attendent d’être pris en charge par la nouvelle APC
Plusieurs dossiers attendent d’être pris en charge par la...

Comme attendu, Bourmani Mohamed, le tête de liste FLN, qui a obtenu lors des élections locales 13 sièges des 43 que compte l’APC de Sétif, est le nouveau maire.

Il succède ainsi à un autre FLNiste, Dr Nacer Ouahrani. Chef de daïra à la retraite, le nouveau P/APC a du pain sur la planche. Avant d’entamer sa mission, qui est tout sauf une sinécure, le nouveau premier magistrat d’une ville où rien ne va, doit constituer son équipe. Une autre mission délicate. Pour gouverner, le FLN a besoin de 23 voix minimum. Le recours à des alliances est incontournable. Bourmani doit composer avec les élus de 4 partis d’opposition disposant de 22 sièges (MSP 8, Talaîe El-Houriet 5, PLJ 5 et El Fadjr El Djadid 4). Avec 8 sièges, le RND  va sans doute être associé à la gestion de la cité faisant face à d’innombrables problèmes. Selon certaines indiscrétions, le nouveau maire aurait proposé au parti d’Ahmed Ouyahia une vice-présidence et deux commissions.

A priori, les tractations vont bon train. Devant les difficultés que rencontrent les citoyens, la nouvelle équipe communale doit rentrer directement dans le vif du sujet. En plus des nombreuses et coûteuses opérations non lancées, le nouveau P/APC et son équipe devront régler les dossiers du stade Mohamed Guessab, le parc aquatique, le plan de circulation, le marché de gros des fruits et légumes, l’école des Frères Berchi, les POS (Plans d’occupation des sols) 34 et 35, le Parc d’attractions, pour ne citer que ces points en suspens depuis des lustres. Faisant couler beaucoup d’encre, les permis de construire des R+N, les «régularisations» de ces «fast-foods», la remise en l’état du réseau routier abîmé par l’entreprise chargée du renouvellement d’une bonne partie de l’adduction d’eau potable, les nombreuses écoles primaires menaçant ruine, l’éclairage public défaillant dans différents quartiers de la cité, sont les autres points qui attendent les nouveaux locataires de l’Hôtel de Ville.                                     
 

Kamel Beniaiche
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie