Régions Est Setif
 

Séjour thérapeutique pour 30 adolescents diabétique

L’expérience de la transition thérapeutique lancée

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 28.03.18 | 12h00 Réagissez

Pris en charge par le service de pédiatrie du CHU de Sétif depuis leur enfance, 30 adolescents et jeunes, âgés de 16 à 22 ans, bénéficient du 25 au 30 mars courant d’un séjour thérapeutique.

Le regroupement est conjointement organisé par les services de pédiatrie et de médecine interne du Centre hospitalo-universitaire de la capitale des Hauts-Plateaux. Encadré par des pédiatres, des internistes, des psychologues cliniciens et des éducateurs, le regroupement permet aux adolescents de sortir du carcan familial, d’échanger, de revoir en groupe leur éducation thérapeutique.

Mais l’objectif primordial fixé par les chefs des deux services réside dans le lancement de la transition de la prise en charge des jeunes diabétiques qui devraient être suivis par des internistes. Lesquels sont désormais appelés à prendre le relais des pédiatres ayant tissé des liens forts avec leurs malades.
Pour connaître les tenants et aboutissants de cette première et inédite expérience à l’échelle nationale, on a pris attache avec le professeur Belkacem Bioud, médecin chef du service de pédiatrie du CHU, qui a bien voulu éclairer nos lanternes : «La transition sur une simple lettre est à la fois obsolète et incommodante. Cette méthode a montré ses limites et failles.

Pour l’intérêt et le bien-être du malade, nous avons mis en place un secteur de transition. A la charge des pédiatres et des internistes, le secteur fonctionne depuis une année. Travaillant en osmose, les équipes des services de pédiatrie et de médecine interne accompagnent les adolescents jusqu’au passage de témoin. Nous ne ménagerons aucun effort pour que ce passage se fasse sans aucun accroc. Même si la mission n’est pas une simple sinécure, nous sommes confiants. L’adhésion de nombreux adolescents, qui ont accepté d’être suivis et pris en charge par les internistes nous encourage à aller de l’avant… ».

Notons que le registre du diabète de type I initié par le service de pédiatrie fait ressortir que plus de 500 enfants de la wilaya de Sétif  sont atteints par cette pathologie insidieuse. Selon le professeur Bioud, pas moins de 200 enfants diabétiques de la région sont actuellement suivis par les équipes de son service.   

Kamel Beniaiche
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...