Régions Est Setif
 

Ressources en eau à Sétif

De nombreuses opérations à la traîne

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 04.03.17 | 12h00 Réagissez

Afin d’améliorer l’alimentation en eau potable (AEP) au profit de nombreuses  localités des daïras de Aïn Azel, Aïn Oulmene et Salah bey, situées dans la partie sud de la wilaya, de nombreux forages et réservoirs inscrits depuis 2014 ne sont pas livrés.

Pour évaluer les taux d’avancement des projets pour lesquels l’Etat a injecté des milliards de dinars et pousser les intervenants à livrer  ces opérations avant l’été, le wali de Sétif, Nacer Maskri, s’est déplacé, jeudi, sur les lieux, où il a mis en demeure les parties concernées, dont le maître d’ouvrage, à savoir  la direction des ressources en eau (DRE), responsable dans une certaine mesure des retards enregistrés et des problèmes techniques survenus. Ainsi, les opérations de renforcement de l’AEP de Rasfa, Salah Bey, El Karma, Hamma, Boutaleb, Zraia, Beïda Bordj et Aïn Oulmane à partir des champs captant de Chaâbat El Hamra et Kharzet Youcef, sont confrontées à bon nombre de problèmes.

Si ce n’est pas la défectuosité des pompes installées, ce sont deux ou trois kilomètres d’adduction (le cas de Zraïa) qui ne sont pas entamés. Le problème de l’alimentation en électricité de certains ouvrages a été posé. Sur le site, pour régler ce problème, le wali a donné son aval à la DRE pour confier un marché de gré à gré à l’entreprise publique Kharif. Après avoir levé toutes les entraves et écouté les exposés des uns et des autres, le wali a mis ses interlocuteurs devant leurs responsabilités, d’autant plus qu’ils ont promis de livrer les projets avant la fin du mois de mai prochain.

«Vous devez tout mettre en œuvre pour boucler ces projets avant le début de l’été. Je prends pour argent comptant ce que vous dites. Les réunions et discussions tenues dans chaque site seront consignées dans des procès-verbaux», dira-t-il. Le wali a également décidé de fermer la décharge publique de Aïn Azel, de la décontaminer et de créer un périmètre de sécurité puisqu’elle est située à des centaines de mètres d’un réservoir d’eau en chantier. Le directeur général d’Ecoset a été instruit d’accélérer le processus de mise en service du centre d’enfouissement technique (CET) intercommunal de Aïn Azel, qui n’aura plus à déverser ses déchets dans des sites non contrôlés.  

Kamel Beniaiche
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie