Régions Est Jijel
 

Insalubrité à El Milia (Jijel)

Un fléau endémique

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.09.17 | 12h00 Réagissez

 
	l Les habitants constatent amèrement la démission totale des élus de la commune 
	qui ne pensent désormais qu’au prochain rendez-vous électoral.
l Les habitants constatent amèrement la démission totale...

Jamais dans la mémoire collective de la ville d’El Milia, les habitants n’ont vécu une situation des plus préoccupantes que celle à laquelle ils assistent, impuissants, depuis quelque temps.

Cette situation est en rapport direct avec une nette dégradation du cadre de vie, accentuée par un point critique atteint par les mauvaises conditions d’hygiène. «Mais la situation s’est davantage dégradée depuis le départ de l’ex-maire par intérim ; lui a au moins tenté de faire du ramassage des ordures et du nettoyage de la ville son cheval de bataille», constate un habitant de la ville.

Dans leurs discussions, de nombreux habitants de la ville accusent la commune d’être la principale responsable de cette situation. «Mais que font ces élus pour s’attaquer à ce fléau au lieu d’aller chercher un soutien pas très évident des électeurs à l’approche des élections pour lesquelles ils se sont déjà portés candidats ?», s’interroge-t-il encore. «Ce sont les déchets des bêtes sacrifiées le jour de l’Aïd qui se sont décomposés, rendant l’air nauséabond», avancent certains. Effectivement, l’hygiène s’est nettement dégradée depuis la fête de l’Aïd, où des quantités énormes de déchets ont été abandonnées un peu partout dans la ville et sa périphérie.

Dépassés, les agents d’hygiène ont fait ce qu’ils pouvaient faire dans leur impossible mission de nettoyer cette ville, croulant sous des dépôts d’ordures qui ne cessent de s’accumuler chaque jour un peu plus. Des odeurs nauséabondes ont envahi la ville, rendant l’air irrespirable. «C’est pestilentiel, c’est fétide et insupportable, les mêmes mauvaises odeurs se dégagent partout, même au centre-ville, c’est la même situation, c’est ridicule et trop humiliant pour tous les habitants de cette misérable ville», peste le commun des résidents de cette agglomération. Pendant ce temps, les éboueurs affectés au ramassage des déchets abandonnés par des personnes dont la responsabilité est souvent engagée dans cette triste situation continuent de lutter à mains nues contre les saletés. 

Amor Z.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...