Régions Est Constantine
 

Boulangerie industrielle de Benbadis

Les gestionnaires sollicitent l’aide des autorités

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 15.07.17 | 12h00 Réagissez

Parmi les contraintes soulevées, on citera surtout le non-raccordement de l’entreprise au réseau du gaz.

Les responsables de la première boulangerie industrielle privée dans la wilaya de Constantine, «Pain sur table» (PST), sollicitent l’aide des autorités de la wilaya de Constantine. C’est lors d’une visite effectuée par Ahmed Saci, ministre du Commerce, que les responsables de cette entité ont dénoncé le manque de soutien de l’administration locale.

Dans un exposé établi par les responsables, le vice-président du conseil d’administration de cette boulangerie a affirmé que son entreprise continue à faire face à d’énormes problèmes, notamment de la part de l’administration. Pourtant, selon ces dires, le but primordial de ce projet, réalisé dans la zone industrielle de Tarf, dans la commune de Benbadis, par le groupe des Grands moulins Belghit (GMB), siégeant à M’daourouch, dans la wilaya de Souk Ahras, est social. Les gérants de ce projet soutiennent qu’ils veulent satisfaire en premier lieu la demande du consommateur à travers l’augmentation de la production du modèle de ce pain.

Malheureusement, selon toujours les explications du vice-président, l’objectif tracé n’a pas été atteint à cause de plusieurs obstacles. Parmi les contraintes dénoncées, on citera la faible commercialisation du produit, l’isolement de la zone industrielle et le défaut d’alimentation de l’usine en gaz.

Ce qui cause la perte de beaucoup de temps, en déployant plus d’efforts. «Depuis que nous sommes sur les lieux, notre usine n’a pas été alimentée en gaz. Après toutes les procédures que nous avons entamées afin de résoudre ce problème, nous attendons toujours les résultats. Nous avons besoin d’une alimentation permanente en gaz. Ce débit régulier nous permettra de gagner plus de temps et de produire plus», a expliqué au ministre du Commerce le promoteur et président-directeur général du groupe, Abdelkrim Zerouki.

Par ailleurs, le vice-président du conseil d’administration a révélé à El Watan qu’ils ont proposé d’acheter à la wilaya des locaux dans les immeubles à usage d’habitation afin de distribuer leur produit un peu partout et satisfaire à la demande. «En plus des conventions que nous avons signées avec les boulangers, nous avons voulu acheter des locaux de la wilaya pour éviter aux consommateurs le déplacement vers des lieux éloignés de leurs habitations pour acheter du pain. Malheureusement cette proposition a été refusée», a-t-il souligné.

Rappelons que ces projets (dont le nombre est de 6 à l’échelle nationale) sont considérés comme novateurs, permettant de résoudre le problème de la disponibilité du pain en Algérie. M. Zerouki a expliqué au ministre que les produits «Pain sur table» sont faits dans des conditions sanitaires favorables, avec une bonne qualité nutritive.

La capacité de production de cette boulangerie sera de 200 000 baguettes de pain précuites par jour, de 250 g chacune, qui seront distribuées sur environ 60 boulangeries. Ces dernières n’auront qu’à assurer la cuisson finale pour une durée fixée à 5 minutes, avec l’assistance des spécialistes de ce groupe.                                         
 

Y. S.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...