Régions Est Constantine
 

Flambée des prix du bois à Constantine

Les artisans menuisiers inquiets

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.12.17 | 12h00 Réagissez

 
	La hausse des prix concerne aussi le bois blanc utilisé dans le BTP
La hausse des prix concerne aussi le bois blanc utilisé dans le...

Le prix de gros du mètre de bois du Nord de 76 mm de diamètre, produit très utilisé par les artisans menuisiers, est passé ainsi en l’espace d’une année de 520 DA à 1200 DA.

De nombreux artisans menuisiers se disent inquiets face à la flambée des prix de la matière première. Déjà que l’activité bat de l’aile, voilà que les prix du bois connaissent une flambée vertigineuse, susceptible de mettre en péril le métier. Des professionnels du secteur soulignent à ce propos que le prix du bois a doublé, voire triplé, au cours de ces derniers mois.

Le prix de gros du mètre de bois du Nord de 76 mm de diamètre, produit très utilisé par les artisans menuisiers, est passé ainsi en l’espace d’une année de 520 DA à 1 200 DA. Celui du contreplaqué multiplis a également connu une augmentation vertigineuse, puisqu’il se négocie actuellement à 3 500 DA le mètre, contre 2 000 DA, il y a à peine quelques mois.

La hausse des prix concerne aussi, selon ces artisans, le bois blanc, utilisé surtout dans le secteur du bâtiment et dont le prix de la planche a atteint les 750 DA, contre 350 DA. «Si les prix de la matière première restent aussi élevés, on ne s’en sortira plus. Un simple cadre d’une porte revient aujourd’hui à 45 000 DA contre 13 000 DA auparavant», nous avouera un artisan menuisier activant à Sidi Mabrouk supérieur, qui se rappelle du temps où le métier avait le vent en poupe et où, nous dit-il, de véritables unités employaient jusqu’à 40 ouvriers.

Un autre menuisier, domicilié à Bardo, abondera dans le même sens, affirmant pour sa part que nombre d’artisans menuisiers de la ville ont dû se résoudre à mettre la clé sous le paillasson. En désespoir de cause, et face à la cherté de la matière première, les artisans menuisiers avouent multiplier, d’autre part, les stratagèmes, comme le recours à une main-d’œuvre bon marché, pour garder les prix à la limite du raisonnable, mais la qualité s’en ressent forcément.                  

F. Raoui
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...