Régions Est Constantine
 

Raccordement des constructions illicites au gaz

Le wali contredit les élus

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.02.17 | 10h00 Réagissez


Le wali de Constantine, Kamel Abbes, vient de porter un sérieux coup aux affirmations de certains élus de l’APC, qui s’étaient opposés la semaine dernière à une proposition avancée par le maire de raccorder des constructions au gaz, soutenant que ces dernières étaient illicites et programmées pour la démolition.

Lors de sa sortie, mercredi dernier, aux chantiers du secteur de l’enseignement supérieur, le wali, qui a été interrogé à ce sujet par les journalistes présents, a soutenu que tous les quartiers concernés par l’opération de raccordement au gaz sont des lotissements réglementaires, tel celui d’El Barda. «Il n’y a aucune preuve qui confirme que ces cités sont illicites. Ces lotissements ont été réalisés conformément à la loi. Pour ce qui est d’El Djedour, il s’agit d’une agglomération et non pas de constructions illicites», a-t-il déclaré. Et de poursuivre : «D’autant plus que, selon la loi 08-15 publiée en 2008, toutes les constructions réalisées avant 2008, devraient être régularisées.»

Le wali est-il bien informé ? En tout cas il a contredit les élus, qui ont souligné, avec raison, que tous les lotissements, mis à part El Barda, sont illicites et devraient être démolis. Pour rappel, un débat houleux a caractérisé la session extraordinaire de l’APC de Constantine, où plusieurs élus ont refusé, par la suite, d’approuver la délibération concernant le projet de raccordement en gaz et en électricité de plusieurs lotissements de la ville. D’autre part, nous avons appris d’une source de l’APC que Naâdja Seghira, située à Boussouf, était concernée par une prochaine opération de démolition. Mais cette opération, d’après toujours notre source, avait été annulée.

Elle a insisté que ces soi-disant lotissements ne sont que des regroupements de constructions illicites, à l’instar de Naâdja Seghira, le terrain Belgharbi, El Menia, El Djedour, Belatrache et trois constructions rurales sur le terrain Boulakmihet. La question de ces lotissements suscite moult interrogations, surtout sur ces tentatives de régularisation contraires même à la loi 08-15, car il ne s’agit pas de constructions ordinaires de quelques pièces, mais de vraies villas et même des demeures de luxe réalisées bien après 2008.  

Yousra Salem
 
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

El Watan Etudiant

Indépendance Algérie

 

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie