Régions Est Constantine
 

L’alternative solaire au secours des communes

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.01.17 | 10h00 Réagissez

Longtemps ignorées, les énergies renouvelables représentent aujourd’hui la panacée pour les gestionnaires communaux forcés à la rationalisation de leurs dépenses, imposées par la nouvelle donne économique et la politique du gouvernement qui incite les collectivités locales à réduire la facture «budgétivore» de l’électricité en développant l’énergie renouvelable, d’autant que les communes du pays consacrent 50% de leurs dépenses pour l’éclairage public.

La transition énergétique devient alors inéluctable, d’où des initiatives lancées dans certaines localités de l’est du pays, à l’instar des communes d’Ain Touta (wilaya de Batna) et Collo (wilaya de Skikda), alors que des réflexions sont engagées dans d’autres wilayas, notamment à Constantine. Dans ce contexte, Abdelmadjid Sebih, président de l’association de protection de la nature et de l’environnement (APNE) de Constantine a fait part, dans une déclaration à l’APS, de l’intention de son association d’entreprendre, en 2017, une «expérience pilote» au niveau d’un établissement scolaire, visant à exploiter «l’énergie solaire ou éolienne» pour le chauffage et l’éclairage.

En dépit de l’expérience novatrice des panneaux de signalisation routière implantés en 2013 en plein cœur de Constantine, et fonctionnent à l’énergie solaire, M. Sebih déplore un «manque d’intérêt» pour le moment pour ce concept novateur à Constantine.Au lieu de généraliser l’expérience, l’APC de Mohamed Rira garde sous le coude un projet toujours au «stade de maturation» pour l’exploitation de l’énergie solaire et se débarrasser des factures salées, ne serait-ce que pour l’éclairage public.

Pour ce chapitre, l’ardoise de 2016 a dépassé les 170 millions de dinars. Par ailleurs, des privés tentent d’investir ce créneau à l’instar de Solar Est, une entreprise domiciliée dans la commune d’El Khroub, actuellement en «phase d’exploration du terrain», a-t-on appris, avec à son actif des projets concrétisés avec des agriculteurs au niveau des Mechtas éloignées ainsi qu’avec la Société de l’eau et de l’assainissement de Constantine (Seaco) pour les besoins du fonctionnement des châteaux d’eau.    

R. C.
 
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Les Blogs d'El Watan