Régions Est Constantine
 

Incendie des compteurs d’électricité

60% des cas dus aux infiltrations des eaux

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.07.17 | 12h00 Réagissez

Des habitants transforment même parfois les armoires situées dans les étages en débarras pour déposer des produits inflammables, ce qui augmente les risques d’incendie.

Le phénomène des incendies à répétition dans les armoires regroupant des compteurs électriques devient très inquiétant. Il a pris de l’ampleur ces dernières années dans certaines cités. Durant les sept premiers mois de l’année en cours, les services de la Société de distribution de l’électricité et du gaz de la wilaya (SDE) ont enregistré des incendies de centaines de compteurs.

Ce qui n’a pas manqué de perturber l’alimentation en énergie et de pénaliser les clients. «Selon nos enquêtes, nous avons constaté que 60% des incendies ont eu lieu suite aux inondations et aux infiltrations d’eau dans les colonnes montantes des compteurs d’électricité», a déclaré Wahiba Bouhouche, chargée de communication de la même direction. Et de poursuivre : «Il est nécessaire de mentionner que ces accidents sont la conséquence de l’incivisme de certains habitants.

En dépit des actions de sensibilisation, ils continuent d’utiliser ces colonnes comme des placards pour  produits inflammables et versent de l’eau usée après les travaux de ménage  à l’intérieur des colonnes des compteurs.» Notre interlocutrice a tiré la sonnette d’alarme, tout en mettant en exergue le risque que courent les habitants. Selon le bilan de la SDE pour la wilaya, la commune de Constantine vient en tête de liste des cas signalés. «La plupart des cas ont été enregistrés dans la commune de Constantine avec un nombre important de clients pénalisés. Pour les autres communes, le phénomène demeure de moindre importance», a-t-elle affirmé.

Elle notera que la cité de 2000 Logements de Sakiet Sidi Youcef (ex-BUM), occupe la première place où la SDE a compté, de janvier dernier à ce jour, l’incendie de 75 compteurs. En deuxième et troisième places viennent respectivement la cité des Médecins, avec 65 cas, et Boussouf, avec 47 cas. La même responsable a ajouté que la cité Daksi Abdeslem connaît également une hausse de ces incendies.

Elle figure parmi les quartiers les plus touchés. «Nous avons remarqué que les incendies surviennent toujours dans les mêmes endroits. Ce sont toujours les mêmes cités et les mêmes clients qui sont touchés par ce phénomène. Les gens doivent être plus conscients, car il s’agit de leur vie et de leur bien-être», a-t-elle souligné.

Par ailleurs, certains habitants de la cité Zouaghi Slimane affirment que les incendies des compteurs d’électricité dans certains bâtiments sont liés aux inondations dans les vides sanitaires. Selon leurs dires, les vides sanitaires ne subissent aucune opération de nettoyage par les services concernés.
 

Yousra Salem
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie