Régions Est Biskra
 

Classé parmi les importants investissements à Biskra

Les «Jardins des Ziban» s’ouvrent enfin au public

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 26.08.17 | 12h00 Réagissez

 
	On prévoit 1,5 à 2 millions de visiteurs par an à l’achèvement du village touristique
On prévoit 1,5 à 2 millions de visiteurs par an à...


Se voulant le plus grand centre d’attractions et de tourisme d’Afrique avec un immense Aquaparc et des jardins botaniques thématiques, composé d’un complexe hôtelier de haut standing, d’une cité résidentielle, de villas et de bungalows, d’une aire de loisirs et de distraction pour le grand public et dotés d’infrastructures dédiées aux sports, aux arts cinématographiques et aux métiers du tourisme, les «Jardins des Ziban» ont enfin ouvert, dimanche dernier, leurs portes aux visiteurs. Contre toute attente, ils étaient des dizaines de familles et de jeunes,

nullement rebutés par le prix du billet d’entrée de 2000 DA, donnant le droit d’accès aux jeux d’eau, aux vestiaires et à la connexion haut débit à Internet, à se ruer vers ce lieu «féerique» dont l’ouverture était attendue depuis des années par les habitants de la Reine des Ziban et de tous ses environs, il est vrai, en mal d’activités et de lieux de loisirs comme celui-ci.

Réalisé par le Groupe Serraoui sur une superficie de 54 ha, sur la route de Sidi Okba à 3 km à l’est de Biskra, ce complexe touristique implanté dans une ancienne palmeraie de 6 000 stipes est doté d’une rivière de 650 m, de 32 toboggans, de piscines, d’une plage artificielle, de 7 jardins à thèmes, de restaurants, d’un supermarché, d’aquariums géants, de stades et d’un circuit de karting professionnel. Émerveillés par la qualité de l’accueil, des services proposés, par la tenue des hôtesses et des stewards ainsi que le service d’ordre impeccable, les premiers visiteurs des «Jardins des Ziban» n’ont pas tari d’éloges.

«Ce projet est un véritable diadème posé sur la tête de la Reine des Ziban», a dit métaphoriquement un père de famille venu avec son épouse et leurs trois enfants en bas âge. «Par son envergure, ce parc aquatique vaut, voire même il dépasse, celui de Sousse en Tunisie où vont les Algériens en été pour quelques jours de repos», a estimé une dame dirigeant une agence de tourisme à Biskra et qui espère incorporer ce village touristique dans sa carte des destinations pour les touristes locaux et internationaux.

Les promoteurs prévoient recevoir de 1,5 à 2 millions de visiteurs par an quand ce village touristique sera complètement achevé et qu’il tournera à son rythme de croisière générant plus de 5 000 postes d’emploi directs et indirects. Théoriquement, les «Jardins des Ziban» devaient ouvrir leurs portes au printemps 2015, mais des tracasseries administratives et un blocage des travaux extra-muros, tels qu’une bretelle routière pour le relier à la RN87, l’extension du réseau d’évacuation des eaux usées, l’éclairage public et la construction d’un rond-point rejetés par la wilaya et l’APW en ont retardé les échéances. Preuves de l’apaisement des relations entre le Groupe Serraoui et les autorités publiques, Ahmed Kerroum, wali de Biskra, a assisté à l’ouverture de ce complexe, en compagnie des autorités civiles et militaires, a-t-on constaté.  

Hafedh Moussaoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie