Régions Est Biskra
 

Biskra : Les gendarmes libèrent une jeune fille séquestrée

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 10.10.17 | 12h00 Réagissez

Suite à un appel téléphonique via le 1055 émanant d’une jeune fille se disant séquestrée par un groupe de 4 jeunes hommes dans une maison de la ville de Biskra, les gendarmes ont ouvert une enquête et initié une opération de recherche minutieuse qui a abouti, en fin de la semaine dernière, à la libération de la jeune fille et à l’arrestation de 3 des mis en cause, indique un communiqué du groupement de la gendarmerie de Biskra.

En fuite, le quatrième individu impliqué dans cette affaire d’enlèvement, de tentative de viol collectif et de séquestration d’une personne est vivement recherché, est-il précisé. Selon nos informations, la victime a été piégée par son petit ami, lequel, profitant de la crédulité de la jeune fille, l’aurait attirée vers une maison et aurait rameuté ses comparses invités à une soirée bien peu galante.

En attendant les résultats des constatations et des analyses du médecin légiste, il n’est pas précisé si la victime, fortement choquée par sa mésaventure, a effectivement subi ou pas une agression sexuelle. Les prévenus, âgés de 20 à 28 ans, seront présentés devant la justice à l’issue des investigations, note-t-on.

Arrestation d’une bande de voleurs

Suite à la plainte d’un commerçant, âgé de 44 ans, agressé sur la voie publique en plein centre-ville de Biskra par deux individus, qui lui ont volé un cartable renfermant 100 000 DA et divers documents, les agents de la 5e sûreté urbaine de Biskra ont ouvert une enquête à l’issue de laquelle ils ont arrêté, avant-hier matin, les auteurs du vol et restitué le butin à son propriétaire, indique un communiqué de la sûreté de la wilaya de Biskra.

Exploitant les informations données par le plaignant et ses voisins, les enquêteurs ont retrouvé les présumés coupables, âgés de 22 et 26 ans, lesquels ont suivi le commerçant, alors qu’il était sorti d’une banque où il avait retiré de l’argent. Avant qu’il n’arrive à destination, ils ont aspergé leur victime de gaz lacrymogène pour lui substituer son cartable et prendre la poudre d’escampette vers une destination inconnue en le laissant gisant par terre, est-il précisé.

Accusés de constitution d’une bande de malfaiteurs, d’agression et de vol à l’arraché, les deux prévenus ont été placés par le procureur de la République sous mandat de dépôt, alors qu’un 3e complice impliqué dans cette affaire fait l’objet d’intenses recherches, est-il noté                      
 

Hafedh Moussaoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...