Régions Est Annaba
 

Annaba : Saisie de 38 400 tapis au port

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.02.18 | 12h00 Réagissez

Importée depuis la Turquie, cette marchandise a fait l’objet d’une fausse déclaration.

Six conteneurs (type 40 pieds) renfermant 38 400 tapis ont été saisis, lundi dernier, par les services des Douanes du port de Annaba, avons-nous appris de Reda Mehafdi, chef d’inspection divisionnaire des Douanes à Annaba. Importée depuis la Turquie, cette marchandise a fait l’objet d’une fausse déclaration.

En effet, un commissionnaire en douane a souscrit, en date du 11/01/2018, deux déclarations en détail pour le compte de l’importateur en question pour la mise à la consommation de 38 400 couvre-canapés (couvre-lits), mais la visite physique de la marchandise importée a révélé qu’il s’agit de tapis et non pas de couvre-canapés, sachant que les tapis figurent parmi les marchandises suspendues à l’importation.

«De ce fait, il s’agit d’une manœuvre frauduleuse, ayant pour but de détourner les mesures de prohibition, ce qui constitue une infraction au code des Douanes prévue et réprimée par les articles 21/1, 312 bis, 325 bis alinéa 2. Par conséquent, un procès-verbal de saisie a été établi à l’encontre de l’opérateur, prononçant la saisie de la marchandise importée, dont la valeur est estimée à 117 058 423,70 DA, ainsi qu’une amende de l’ordre de 468 233 694,8 DA», explique le même responsable.

Le procès-verbal a été transmis à la justice pour les poursuites qui s’imposent en la matière. La même journée, les douaniers et les policiers  de l’aéroport international Rabah Bitat à Annaba ont déjoué une tentative d’exportation frauduleuse de devises vers la Turquie par un passager originaire de la wilaya de Guelma. En effet, lors du traitement du vol à destination d’Istanbul, à 20h30, des informations parvenues aux deux services ont permis d’appréhender le passager indélicat.

Lors de son passage au contrôle, en présence de douaniers et de policiers, il a déclaré être en possession de 7500 euros uniquement. Une fouille minutieuse a été effectuée sur le mis en cause a fait découvrir en sa possession 16 100 euros, dissimulés dans ses sous-vêtements. Un procès-verbal a été établi à son encontre pour infraction à la législation de change. Il  a été présenté par devant la justice pour répondre de son acte.  
 

Leïla Azzouz
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie