Régions Est Actu Est
 

Souk Ahras

Quelles perspectives pour l’APW ?

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 17.04.18 | 12h00 Réagissez

 
	Ce sont les cinq longues années qui donneront à l’Assemblée la crédibilité tant espérée ou la présenteront sous sa forme la moins performante.
Ce sont les cinq longues années qui donneront à...


Après une première session réussie, où les élus ont épluché deux grands dossiers, en l’occurrence ceux de l’action sociale et des cantines scolaires, l’APW de Souk Ahras est encore en phase de renforcement de ses assises internes grâce à un choix, plutôt judicieux, des présidents de commission, croit-on savoir auprès de ces mêmes élus. «Notre assemblée va inéluctablement vers l’édification d’une structure d’accompagnement et de proposition dont l’objectif est de contribuer à l’essor d’une wilaya où toutes les conditions sont réunies pour relever toutes sortes de défis», déclarait déjà Mohamed Hafsi, vice-président de l’Assemblée, la veille de l’investiture de l’actuel P/APW, Abdallah Heraoubia.

De son côté, ce dernier a usé, lors de sa première allocution officielle, d’un discours modéré à l’adresse de ses pairs, au même titre que les membres de l’exécutif de wilaya.

Abondant dans le même esprit, Wahbi Rouaibia a récemment déclaré à El Watan que l’APW est l’un des principaux canaux de rapprochement avec la population et que ses représentants doivent s’inscrire dans une logique d’altruisme et de respect des structures de l’État, les représentants de l’administration inclus.

Ce sont là trois déclarations qui résument le climat futur de cette instance élue et qui s’adresse, présume-t-on, à tout le monde, mais aussi à un sous-groupe de mécontents vaincus par la logique du nombre lors de la répartition des tâches au sein de l’Assemblée. Ce sont les cinq longues années qui donneront aux 39 édiles la crédibilité tant espérée ou contribueront, au contraire, à présenter cette instance sous sa forme la moins performante.

Le P/APW, qui a parlé de centaines de réceptions des citoyens concernant les préoccupations majeures de la population locale, gagnerait en transparence s’il faisait état de chiffres exacts sur les problèmes résolus et ceux en instance, lui, qui est comptable au même titre que ses pairs face à cette même population.

Les rencontres programmées avec les autres assemblées élues, les entités corporatistes, les syndicats sectoriels, les services de sécurité, les associations, la presse, voire des individus faiseurs d’opinions, sont à mettre sur le compte de la concertation et les actes de bonne gouvernance. Le rapprochement perceptible après plusieurs semaines de tractations et d’échanges d’idées est un atout pour la cohésion de l’Assemblée qui risque, toutefois, de s’effriter à l’approche des sénatoriales, à cause des ambitions personnelles.

On y compte déjà cinq prétendants et pas des moindres, d’où une rude bataille à l’horizon. Les annales de l’APW de Souk Ahras gardent aussi les traces de pressions multiples exercées contre les membres de l’exécutif et autres responsables locaux, d’ascensions sociales pour plusieurs de ses membres, de dédain à l’égard des petites gens de la wilaya et de plusieurs autres maux qui collent immanquablement à leurs auteurs même après leur départ. Seront-ils bannis ou perpétués ?

Abderrahmane Djafri
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...