Régions Est Actu Est
 

Opération «Ports bleus» à El Kala

Le nouveau port toujours en travaux

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 22.05.17 | 12h00 Réagissez

Pour cette 5e édition de l’opération «Ports bleus», les autorités locales ont étendu leur action, en plus des deux ports d’El Kala, aux lacs de la région, le Tonga et l’Oubeïra, et celui du barrage de Mexna.

Et pourquoi pas, puisque dans cette entreprise ports et pêche sont intimement liés par le slogan de cette année «Les ports pour une pêche responsable et une aquaculture durable». Le clou de l’opération est la présentation par 3 récipiendaires de concessions pour la conchyliculture (élevage de mollusques bivalves, ndlr) et de leur matériel déjà réceptionné en grande partie.

Il ne reste, à ces trois promoteurs venus d’horizons divers et qui affichent beaucoup d’optimisme, qu’à le mettre à l’eau au large de la vieille la Calle dans un parc de 5 ha. Au programme de la célébration, une exposition sur les terre-pleins du nouveau port, une exhibition de la Protection civile, en présence de toutes les parties concernées, sauf…les marins pêcheurs.

Curieux. «Le port n’est pas encore officiellement réceptionné, des travaux, toujours en cours, gênent les activités et bloquent la mise en place du plan d’accostage, ce qui est une source de conflits incessants», révèlent aussi bien les responsables de la gestion du port, ceux de sa sécurité que les marins-pêcheurs, qui n’ont pas montré le bout de leur nez, affairés qu’ils sont aux réparations de leurs embarcations et de leurs filets. «On nous a noyés de paroles !» nous ont-ils répondu. Il reste encore à faire les raccordements pour l’eau et les niches des prises électriques au poste d’accostage, des broutilles qui enveniment les relations.

Les marins pêcheurs, qui s’interrogent encore sur les lenteurs du ministre des Transports pour accorder la concession de la fabrique de glace, face au laxisme constaté pour les autres installations toutes aussi indispensables, comme l’élévateur à bateaux, les ateliers de maintenance et de  stockage. «S’il n’y a pas de promoteurs comme le déclare l’administration, il n’y a qu’à charger l’Entreprise de gestion du port de pêche (Egpp Annaba) de les réaliser et de les confier en gestion à des particuliers ou des coopératives, mais il ne faut plus que nous soyons obligés d’aller pour cela à Tabarka (Tunisie)», expliquent encore les armateurs sur les nerfs.

Un arrêté du wali contre les pilleurs de corail

«Les déchets dans le port, ce n’est pas que nous et on ne va pas ramasser ceux des autres», se défendent les marins. «Il y en a beaucoup qui fréquentent les quais alors qu’ils n’ont rien à y faire», précisent-ils encore. Le responsable de la gestion du port explique que les accès sont difficilement contrôlables actuellement, car les effectifs de la police sont insuffisants et quasiment nuls le soir venu. Il y a en ce moment des agents de la DGSN en formation spécialement pour le port. «Nous avons affiché il y a quelques jours à l’intention des usagers du port, armateurs, pêcheurs, acheteurs, transporteurs, etc., la mise en application prochaine de l’utilisation du badge pour l’entrée au port et jusqu’à présent, seules 3 demandes ont été déposées sur les 3000 utilisateurs des quais et des dépendances», déplore encore le responsable des lieux.

Le filtrage à l’entrée pourra encore empêcher les pilleurs de corail d’entrer avec leurs hors-bord qu’ils emportent avec eux chaque soir. Et à propos de la pêche illicite du corail, on apprend qu’un arrêté va être soumis au wali d’El Tarf pour interdire l’entrée et l’accostage dans le port des embarcations de moins de 5 mètres. Une mesure qui sera, en plus de la police, du ressort des garde-côtes installés sur les lieux depuis une dizaine de jours.  

 

Slim Sadki
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie