Régions Centre Tipaza
 

Tipasa : Les citoyens aux abonnés absents

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.01.17 | 15h27 Réagissez

 
Les amas d'ordures et de gravats le long de la Corniche du Chenoua
Les amas d'ordures et de gravats le long de la Corniche du Chenoua

Le 1er jeudi  de l’année 2017  devait avoir lieu à la bibliothèque principale de Tipasa une rencontre entre le Chef de l’exécutif de la wilaya et les citoyens de la commune de Tipasa, à l’issue de la visite de travail de Ghellaï Moussa accompagné de tous les directeurs de l’exécutif de la wilaya.

La commune  de Tipasa  est  un puzzle constitué  d’une  multitude de douars.  L’Etat avait alloué une enveloppe financière d’un montant de 34,9 milliards de dinars pour développer la commune de Tipasa, ne sont pas inclus dans cette enveloppe l’argent investi pour l’amenée du gaz de ville, aux logements  et à l’amélioration urbaine. A la surprise générale, hormis une poignée d’hommes qui se compte sur les bouts de doigts d’une seule main, les administrés de la commune de Tipasa avaient boudé cette rencontre, pourtant ce n’est point les problèmes  qui manquent  dans le territoire de  l’unique commune de la daïra de Tipasa.

La séance de travail aura duré  exactement  32 (trente deux) minutes. Ghellaï Moussa s’est rendu compte de l’absence des citoyens. « On ne peut  pas gérer le temps  lors de nos visites  avoue le wali devant l’assistance composée des  fonctionnaires  des  administrations de la commune, de la daïra et de la wilaya, malheureusement  dans  certains projets inscrits dans le programme de la visite, les minutes prévues  avaient largement  été  dépassées, car je devais passer plus de temps  dans ces projets  en raison  des difficultés  posées  sur  les  sites ajoute-t-il, mais je vais repasser pour rencontrer  les  citoyens  afin  de leurs  exposer  ma  feuille de route pour la wilaya de Tipasa », conclut-il.

Auparavant, un citoyen du douar Hadid est intervenu pour soulever des points relatifs à l’extension du cimetière qui se trouve à l’entrée  Est  de  la  ville ;  l’indisponibilité du gaz de ville ; la transformation d’une cabine de fortune  en un lieu de débauche  à  partir de 16h00  à l’entrée d’un site archéologique de Sainte-Salsa ; la crainte des  citoyens  sur le problème  des  arbres  atteints d’une maladie étrange au milieu de la ville ; le cas des  660 logements sociaux  non distribués ; l’absence  d’un marché  couvert ;  la fuite  des  eaux  usées  à coté d’une école primaire. Quant  à cet entrepreneur  qui  voulait  exposer son problème personnel  relatif  au non respect  des clauses de la convention par l’administration, le chef de l’exécutif  de la wilaya l’invite à se rapprocher avec le service concerné, sans attendre la suite de sa question. 

Les Conservateur  des forêts et le Directeur de la  Sonelgaz  avaient répondu aux questions du citoyen, après les explications du wali.  Il n’en demeure pas moins que  l’absence  des citoyens suscite des interrogations, d’autant plus  que le Chef  lieu de la wilaya croule sous  les tonnes d’ordures,  une ville de renommée  internationale en raison de l’existence d’un patrimoine culturel  universel classé par l’UNESCO depuis 1982 ;  avec la bénédiction  de ses gestionnaires  depuis  des années,  la commune de Tipasa assiste avec impuissance à la multiplication effarante des constructions illicites des  villas et des maisons dont le nombre avoisine 2000 (deux milles), plus grave, à la dégradation des ses espaces  dans tous les domaines ;à l’absence des perspectives  pour ce territoire  en dépit  des  potentialités  saines et  réelles ; un  chômage  qui explose  et  ouvre la voie  à la prostitution, le  proxénétisme, l’alcoolisme, les vols et  les  agressions ; les vocations touristiques, culturelles  et environnementales sont en voie de disparition.

La séance de travail était de courte durée. Néanmoins, certains pensionnaires  des assemblées  nationales sont  réapparus aux cotés de Ghellaï Moussa, après avoir  fermé la parenthèse de leurs  complicités  avec Kadi Abdelkader. Triste pour notre pays  qui  veut à tout prix  se libérer de cette faune vorace.  Ces « élus » qui étaient collés  aux basques de l’ex wali de Tipasa  afin de  s’accaparer d’autres avantages dans la « Principauté », reviennent  hélas  à la charge  pour  perpétuer leur besogne  et  tenter de bénéficier « des  largesses »  avec l’actuel  1er représentant  de  l’Etat à Tipasa.  Ghellaï Moussa vient d’achever ses visites  d’inspection dans toutes les communes de la wilaya de Tipasa.                                                                                                

                                                                                                                                 

M’Hamed H
 
 
Votre réaction
 
El watan a décidé de suspendre provisoirement l’espace réservé aux réactions des lecteurs, en raison de la multiplication de commentaires extrémistes, racistes et insultants.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

El Watan Etudiant

Indépendance Algérie

 

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie