Régions Centre Tipaza
 

Tipasa : l’administration rejette 150 dossiers de candidatures

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 13.10.17 | 15h01 Réagissez

La direction de la réglementation et des affaires générales (DRAG) de la wilaya de Tipasa a rejeté plusieurs listes de candidats, en lice pour les élections locales du 23 novembre prochain. 

Sur les 146 listes déposées dans le cadre de la course aux APC, il ne reste que 144. Quant aux élections des membres de l’APW, sur les 13 listes déposées, il ne reste que onze (11) listes, après « l’assainissement ».
 
De jeunes militants du parti « Talaie El Houriat » ont vu leurs deux listes de candidats, pour l’APC de Cherchell et APW, déposées au niveau de la DRAG, ont été rejetées. En tout, l’administration a rejetté 150 dossiers de candidatures 
 
La wilaya de Tipasa compte 434 595 électeurs, tandis que 14 000 actes inscrits au fichier électoral n’ont pas fait l’objet d’un traitement.  Les manœuvres ayant précédé la confection des listes et le choix des candidats avaient suscité mécontentements et moult commentaires. Le cas de l’APC de Cherchell aura dégoûté des citoyens. Les administrés n’ont pas compris pourquoi le Secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, n’a pas respecté ses instructions. En effet, le P/APC de Cherchell en exercice, élu sous la casquette du RND, avait tissé des alliances dès son élection pour écarter le FLN de la gestion de l’APC de Cherchell, pourtant le FLN avait recueilli le plus grand nombre de voix (3000).  
 
Des alliances contre-nature !
 
La complicité, entre l’administration locale, l’ONM (organisation des moudjahidines) et l’imam de la ville, pour imposer les « heureux élus » à la tête de l’APC de Cherchell lors de la dernière élection communale, était flagrante. Ce même scénario risque de se reproduire pour l’échéance du 23 novembre prochain. Le P/APC issu du RND vient d’être parachuté sur la liste locale du FLN au rang n°2, liste agrée par Djamel Ould-Abbès, toujours avec la bénédiction de l’autorité administrative locale, de l’ONM. Cette manœuvre « maffieuse » avait suscité l’ire non seulement chez des militants du FLN, mais aussi chez la population locale. 
 
Hélas, ceux qui trainent les casseroles émergent toujours. Les « concepteurs des listes de candidatures » continuent à régner dans l’opacité. L’administration locale continue à manœuvrer pour confisquer la volonté du peuple, à chaque élection. Ce qui vient d’avoir lieu à Cherchell, a écœuré les électeurs, car il ne va pas dans le sens des discours des hautes autorités du pays, selon nos interlocuteurs. Ould Abbès aurait dû s’informer avant de céder à la mise en scène machiavélique  de ce responsable local de l’ONM, « faiseur de Roi ». Ce dernier,  selon les témoignages d’authentiques combattants de l’ALN, n’a pas fait ses armes dans la région de Cherchell durant la guerre de libération nationale. Avant le jour du scrutin, l’élection locale alimente déjà les commentaires. Les manœuvres qui précèdent le 23 novembre déçoivent, tandis que le résultat des suffrages risque de surprendre.
M’Hamed H

Mots-clés

élections locales Tipasa
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...