Régions Centre Blida
 

Réalisation d’une halte ferroviaire à Guerrouaou (Blida)

Un industriel veut s’impliquer

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 10.01.17 | 10h00 Réagissez

Le projet date de 1989, mais il n’a toujours pas vu le jour ! Il y a 27 ans, le président de l’APC de Guerrouaou de l’époque avait sollicité la Sntf pour la construction d’une halte ferroviaire dans cette commune.

Les démarches avaient été entamées et le projet allait démarrer, sauf que quelques mois après, des élections municipales avaient eu lieu, le président d’APC a changé et tout a été abandonné…Aujourd’hui, Guerrouaou, située entre Boufarik et Beni Mered, n’est plus cette petite localité à vocation agricole. Une importante zone industrielle y est implantée et sa population dépasse les 30 000 habitants. En plus, elle est située non loin de l’université Blida1. «Impossible d’arriver à l’heure !

Ceux qui sont véhiculés restent souvent coincés sur l’autoroute Alger-Blida et sur les routes étroites de Guerrouaou, ceux qui ne le sont pas éprouvent toutes les peines du monde à trouver un moyen de transport et arriver à l’heure.La solution du transport par train existe, il faut juste la concrétiser du moment que le train passe par cette commune», espère une salariée travaillant dans une entreprise privée.

Rien qu’à Algesco, un important joint-venture entre Sonatrach, Sonelgaz et la firme internationale General Electric (GE), ils sont nombreux ceux qui viennent d’Alger, de Blida et de toute la région-centre pour y travailler. Il emploie plus de 200 travailleurs, et un nombre important d’entre eux est pénalisé à cause du manque de transport. «Le train passe par Guerrouaou, mais ne s’y arrête jamais, car cette localité est privée d’une gare, ou du moins d’une halte.

Dommage pour nous industriels, pour les habitants et les nombreux salariés qui travaillent dans la zone industrielle», regrette Réda Salem Hachelaf, DG de Sopi, et ce, lors d’une récente visite du wali dans cette société spécialisée en agroalimentaire. «Nous avons beaucoup de salariés qui sont pénalisés dans leurs déplacements à cause d’un manque flagrant en moyens de transport à Guerrouaou.

Et le même problème concerne les autres sociétés implantées dans toute la zone industrielle de cette localité. Le train s’avère une bonne alternative pour désengorger Guerrouaou et faciliter le transport aux milliers de salariés qui viennent notamment de la banlieue algéroise et blidéenne», a-t-il insisté.

Défendant le transport ferroviaire, M. Hachelaf est même allé jusqu’à proposer ses «services» à la Sntf et aux administrations concernées par le transport ferroviaire, pourvu que le projet tant attendu voie le jour ! «Vu l’intérêt que portera l’existence d’une halte ferroviaire à Guerrououa et sa contribution au développement économique de la région, je suis prêt à contribuer à l’avancement du projet, qu’il s’agisse du volet études ou autres. Vous n’avez qu’à exprimer vos besoins», conclut-il, en présence du wali de Blida et des autorités locales de Guerrouaou.
 

Mohamed Benzerga
 
 
Votre réaction
 
El watan a décidé de suspendre provisoirement l’espace réservé aux réactions des lecteurs, en raison de la multiplication de commentaires extrémistes, racistes et insultants.
Du même auteur
Aadl 2 à Blida : Voulant faire une pétition à Bouteflika, des souscripteurs interdits de se regrouper
AADL 2 à Blida : Plusieurs souscripteurs investissent la ville
Blida : Rien ne va plus dans le secteur de l’éducation !
AADL 2 : Tebboune interpellé par les souscripteurs de Blida
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

El Watan Etudiant

Indépendance Algérie

 

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie