Régions Centre Blida
 

Merouane Meriem. directeur de l’Epsp de Mouzaïa

«L’informatisation de nos services est au service de la santé»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.11.17 | 12h00 Réagissez

 Merouane Meriem, 29 ans, serait le plus jeune directeur d’un établissement de santé en Algérie. A la tête de l’EPSP de Mouzaia depuis avril dernier, il ne cesse de s’investir pour améliorer les conditions d’accueil au sein des différentes structures de santé relevant de son territoire d’activité. Le suivi personnel sur le terrain du plan de développement du système de gestion informatisé des polycliniques en est la preuve.

Les technologies de l’information et de la communication sont elles le moyen propice pour débureaucratiser notre administration, notamment l’administration sanitaire ?

Les TIC constituent un bon moyen pour mener à bien toute stratégie en matière de facilitation et de simplification des procédures administratives. Aussi, elles constituent une preuve de transparence irréfutable et de traçabilité. Dans le secteur de la santé, on peut en bénéficier pour faciliter les procédures d’admission des malades, de suivi, de mutualisation de moyens et beaucoup d’autres prestations en lien avec le patient.

Pour connaitre l’efficacité de ces nouveaux moyens de communication comme les réseaux sociaux, faut-il être jeune ? Et dire que la plupart des directeurs des établissements de santé n’ont pas votre âge…

Je ne pense pas que la connaissance de l’efficacité des TIC et des réseaux sociaux soit liée à l’âge, mais plutôt à la volonté de l’utilisateur et à son niveau d’instruction, de formation, d’ambition et de motivation.

Êtes-vous pour le rajeunissement des directeurs de nos établissements de santé pour leur donner un nouveau souffle ?

Je pense que le nouveau souffle peut être donné par les directeurs compétents et ayant une formation adéquate .Cela n’a aucun lien avec l’âge du directeur mais plutôt de ses capacités à relever les défis et être en permanence au service du citoyen.

L’EPSP de Mouzaia connaitra t-il dans les prochains mois d’autres projets de modernisation pour l’amélioration de la qualité de la prise en charge des malades ?

Actuellement, nous sommes entrain de finaliser une étude qui porte sur la modernisation du circuit d’information au sein de notre EPSP, où nous allons relier nos polycliniques à un réseau interne permettant l’échange d’informations et de communication efficacement, et ce tout en utilisant moins de ressources humaines. L’exploitation correcte de ces informations permettra une prise de décision sûre et rationnelle et en temps opportun pour garantir une prise en charge optimale des usagers du service public, dans la santé notamment.

Comment est le directeur de l’EPSP de Mouzaia dans sa vie quotidienne ? Il a un compte Facebook, il commente, il publie, il cherche l’information qui lui est utile dans la gestion de l’établissement dont il est le responsable ?

Dans ma vie quotidienne je suis un grand utilisateur des TIC. J’ai des comptes Facebook, Twitter, LinkedIn, mais je ne publie pas et je ne commente pas, mon utilisation est plus au moins modeste. Par contre, je communique via ces comptes qu’avec mes connaissances en général, et je cherche à travers des groupes dédiés à la gestion des établissements de santé toute l’actualité y afférente en temps opportun.
 

Abdelkader Lazereg
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...