Régions Centre Alger
 

Rassauta (Bordj El Kiffan) : Dos-d’âne ou passerelle ?

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 15.05.17 | 12h00 Réagissez

A Rassauta, dans la commune de Bordj El Kiffan, des dos-d’âne ont été installés sous une passerelle.

La passerelle en question a été construite récemment, elle n’est paradoxalement pas utilisée par les piétons qui lui préfèrent la chaussée, composée de deux voies rapides. Les véhicules qui arrivent de part et d’autre de la route sont obligés de ralentir afin de franchir ces épais ralentisseurs, ce qui permet aux piétons de traverser la chaussée sans encombre.

L’une ou l’autre des dispositions mises sur la route par les autorités compétentes, auraient suffi à elle seule pour protéger les piétons des risques de la route. La passerelle est le moyen le plus approprié qui permet aux piétons de traverser la chaussée sans mettre leur vie en péril. Doter la chaussée de dos-d’âne est de fait une sorte d’encouragement pour les piétons pour qu’ils n’empruntent pas la passerelle.
 

K . S.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Débats d'El Watan 2014

Débats d'El Watan 2014
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie