Régions Centre Alger
 

Prise en charge des personnes aux besoins spécifiques

Lancement d’un projet d’école à Bab Ezzouar

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.09.17 | 12h00 Réagissez

L’APC de Bab Ezzouar va lancer incessamment les travaux de réalisation d’une école pour les personnes aux besoins spécifiques.

Cette initiative tout à fait louable répond à un besoin exprimé par les parents d’enfants qui, depuis quelques années, trouvent d’énormes difficultés à scolariser leurs rejetons. «Le choix du terrain a été fait, l’étude accomplie et l’enveloppe budgétaire dégagée. Le projet est implanté au niveau de la cité des 2068 Logements et sera réceptionné en 2018, et ce, pour un coût de 6 milliards», confie M. Kermai, P/APC de Bab Ezzouar. Le projet devra combler un manque avéré en matière de prise en charge des personnes aux besoins spécifiques issues de la commune de Bab Ezzouar et des autres communes. «J’ai inscrit mon fils au centre psychopédagogique d’El Harrach. Il y a donc le problème du transport qui se pose pour nous. Je suis obligé de louer un taxi matin et soir pour emmener mon fils. La réalisation de ce projet est une aubaine, il nous permettra de raccourcir les distances et de consacrer le reste du temps pour d’autres activités», confie une mère de famille. Plusieurs enfants aux besoins spécifiques sont scolarisés à Bordj El Kiffan dans une école qui est gérée par une association. Cette dernière accueille les enfants des communes limitrophes, notamment ceux de Bab Ezzouar. En plus du problème de surcharge des classes, l’école manque de moyens humains et matériels. «La réalisation d’une école pour personnes handicapées à Bab Ezzouar est une formidable initiative, particulièrement pour les parents démunis que nous sommes, car elle nous permettra d’économiser les frais de transport qui sont considérables et permettra à nos enfants une prise en charge meilleure», assure un parent, et de conclure: «En principe, des projets comme ceux-là devraient exister dans les 57 communes que compte la capitale. Les élèves doivent être scolarisés à proximité de leur lieu d’habitation et non à des kilomètres à la ronde.»

 

Saci Kheireddine
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...