Régions Centre Alger
 

Projet des 80 logements LSP à Aïn Benian

Des bénéficiaires exclus par un promoteur

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 13.07.17 | 12h00 Réagissez

 
	Logements LSP à Aïn Bénian
Logements LSP à Aïn Bénian

Les citoyens concernés font appel au wali pour les rétablir dans leurs droits.

Des fonctionnaires du ministère des Finances, bénéficiaires du programme 80/850 logements, à Aïn Benian, subissent les méandres d’une situation pour le moins surprenante. Le promoteur chargé de la réalisation de leurs logements s’est, d’après ces bénéficiaires, permis d’attribuer leurs logements à des tierces personnes qui ne dépendent même pas du ministère des Finances.

Il n’est pas à démontrer que seuls les services de la wilaya, en l’occurrence la direction du logement, est habilitée à établir les listes des bénéficiaires. Un promoteur désigné par la wilaya pour la réalisation de ce projet ne peut donc pas outrepasser le champ d’action qui est le sien pour s’immiscer dans celui de la wilaya, qui est l’unique organisme chargé de la confection des listes des bénéficiaires.

D’après ces citoyens lésés, le projet de la réalisation de leurs logements a été lancé par arrêté du wali portant le numéro 2134 du mois de juillet 2008, et a été confié à plusieurs promoteurs. «La réalisation de nos logements, dont le nombre s’élève à 80 a été confiée au promoteur N, S», disent-ils. Il s’est avéré par la suite que des dossiers de quelques bénéficiaires ont été rejetés pour cause d’inéligibilité pour certains, et de non- paiement de la première tranche du montant du logement, pour d’autres.

Une liste de remplacement a été alors établie et celle-ci a été approuvée et visée par le wali pour exécution, «nous avons pris attache avec le promoteur afin de nous acquitter de la première tranche du montant du logement. Nous avons été surpris par la réponse de ce dernier, qui nous a déclaré que nos logements ont été attribués à d’autres bénéficiaires, et ce, sans aucune base juridique et sans la moindre abrogation ou annulation de l’arrêté du wali, au profit de bénéficiaires qui ne dépendent ni de loin ni de près du ministère des Finances.

Le promoteur en question à même informé la direction de la wilaya par un envoi officiel daté du 28 décembre 2016, de sa décision de rejeter la liste de remplacement et ainsi outrepasser l’arrêté de Monsieur le wali ainsi que la liste de remplacement signée par ses soins», confient-ils.

Les bénéficiaires remplaçants, s’interrogent : «Comment un promoteur censé réaliser un programme pour le compte de l’Etat, suivant un arrêté d’attribution bien déterminé, peut-il outrepasser ses prérogatives et attribuer des logements à des bénéficiaires autres que ceux visés par ledit arrêté ?», s’étonnent-ils. Par ailleurs, ces citoyens affirment avoir informé la direction du logement de la wilaya à maintes reprises, celle-ci n’a pas fait le moindre effort pour le règlement de la situation. «Nous lançons un appel au wali d’Alger, M. Zoukh, pour nous rétablir dans nos droits. Il y va de la crédibilité des pouvoirs publics et de leurs décisions», concluent-ils.

 

Saci Kheireddine
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie