Régions Centre Alger
 

Achèvement de la 23e opération de relogement

3000 familles relogées

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.05.18 | 12h00 Réagissez

 
	Ce sont 44 000 familles qui ont été relogées par la wilaya dans le cadre des différentes formules 
	 
Ce sont 44 000 familles qui ont été relogées par la...


La 23e opération de relogement s’est achevée hier avec le lancement de la troisième phase. L’opération dans son ensemble a permis à 3000 familles de bénéficier d’un logement dans le cadre de deux formules : le logement public participatif, dont le nombre de bénéficiaires s’élève à 2000 familles, le reste, c’est-à-dire 1000 familles, dans le cadre du logement social participatif. Signalons que cette troisième phase a duré trois jours. Hier, c’était le dernier jour, soit celui de la clôture de la 23e opération.

D’après le wali, la 24e opération sera lancée durant les premiers jours du mois sacré de Ramadhan. Il est prévu d’en faire bénéficier quelque 8000 familles. S’agissant des sites concernés par la dernière phase qui s’est déroulée hier, citons ceux qui se trouvent dans la circonscription administrative de Baraki, en l’occurrence le site du lieu-dit Talha Ali, dans la commune de Baraki, ainsi que les habitations précaires se trouvant dans le périmètre de sécurité de Naftal de Sidi R’zine, dans la même commune. La circonscription administrative d’El Harrach est concernée par cette dernière phase par un site qui se trouve sur une emprise du projet de traitement d’Oued El Harrach.

La circonscription administrative de Draria est concernée par un seul site, appelé communément «Carcasse» au lieudit «Dauphin», dans la commune de Draria. Dans la circonscription administrative de Sidi M’hamed, des familles expulsées du Centre téléphonique Aïssat Idir ont été relogées, les habitants de l’immeuble menaçant ruine au 30 rue des Frères Bellili, dans la commune d’Alger-Centre, ainsi qu’une famille qui occupe la cave d’un immeuble au 46, rue Larbi Ben M’hidi, dans la commune d’Alger-Centre. Dans la circonscription administrative de Rouiba, un seul site a été évacué. Ce dernier compte des baraques érigées sur une emprise du projet (chemin de wilaya 122) dans la commune de Réghaïa. Enfin, la circonscription administrative de Chéraga, qui est concernée par le site du bidonville Alioua Faudil.

Les familles qui ont été relogées dans plusieurs nouvelles cités ont occupé leur logement dans une atmosphère festive. «Nous occupions jusqu’ici un taudis dans un domaine agricole, où nos enfants souffraient de maladies respiratoires à cause de l’humidité et de l’insalubrité. Nous avons, Dieu merci, et après une longue et interminable attente, bénéficié d’un logement décent dans cette nouvelle cité qui se trouve au cœur de la ville de Baraki. Même nos enfants ne trouveront pas de difficultés dans leur scolarité, puisque tous les paliers de l’enseignement se trouvent à proximité», confie un père de famille relogée dans la nouvelle cité sise à Baraki, que les autorités ont appelée «la Cité du vivre-ensemble».

A l’achèvement de la 23e opération de relogement, le nombre de familles relogées par la wilaya dans le cadre des différentes formules dépasse les 44 000. Par ailleurs, il est à noter que plus de 14 000 familles ont bénéficié de logements sociaux participatifs, et ce, depuis le lancement des opérations de relogement en 2014. Le total général des familles relogées dans le cadre des deux formules que sont le logement social et le LSP s’élève à plus de 58 000, soit un nombre de 300 000 personnes.

 

Saci Kheireddine
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...