Régions Centre Actu Centre
 

Université de Médéa : Débat sur les virus émergents et la prise en charge personnalisée de l’asthme

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 18.04.17 | 12h00 Réagissez

La faculté des sciences de l’université Yahia Fares de Médéa a programmé, pour jeudi 20 avril 2017, une journée d’étude traitant deux thèmes très préoccupants et d’actualité. Il s’agit des virus émergents et la prise en charge personnalisée de l’asthme.

Le pourquoi de ce choix, le doyen de la faculté des sciences, le docteur Mustapha Imouna, nous donne des explications. Il s’agit, dit-il, de l’émergence de maladies d’origine virale comme le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), Ebola et Zika, tout en rappelant la vulnérabilité de l’homme face aux maladies infectieuses ravageuses.

Les virus, souligne-t-il, découverts dans différents parties du monde, et leur diffusion possible à l’échelle planétaire, liée au développement rapide des transports, font que nous sommes désormais tous concernés et personne n’est à l’abri d’une contamination. Aussi, l’apparition de «nouveaux» virus de manière sporadique peu prendre les populations et les dirigeants au dépourvu. A cet effet, les médecins, vétérinaires, biologistes, chercheurs ainsi que les institutions internationales doivent travailler ensemble en étroite collaboration afin d’endiguer à temps ces microbes, insiste-t-il.

Sur l’autre volet inscrit à l’ordre du jour concernant la prise en charge personnalisée de l’asthme, notre interlocuteur souligne que cette pathologie est définie comme maladie chronique la plus fréquente de l’enfance, car elle en affecte plus de 10%, et en une quinzaine d’année «sa fréquence a doublé chez l’enfant», précise t-il. Cependant, le diagnostic de l’asthme reste souvent tardif, d’après la même source.

Cette situation oblige le personnel médical spécialisé à assister les enfants en difficulté à l’école afin de recevoir une prise en charge adéquate et une bonne communication avec leurs soignants, famille et encadrement. Car, dit-il, l’éducation des patients asthmatiques est fondamentale dans la prise en charge thérapeutique afin d’améliorer le contrôle de leur affection.

La stratégie thérapeutique doit être adaptée à chaque patient en fonction de ses particularités cliniques, de son âge et de son vécu, conclut-il. C’est pourquoi, dit le docteur Mustapha Imouna, on a invité deux illustres spécialistes en la matière pour animer des conférences-débats. Il s’agit du docteur Yahia Mekki, exerçant au laboratoire de virologie à l’Institut des agents infectieux au sein de l’hôpital de la Croix-Rousse Lyon (France), et son confrère le docteur Yassine Amrani, médecin spécialiste en pneumologie et expert auprès de l’OMS.

Editeur également de plusieurs revues scientifiques et primé par la presse scientifique mondiale comme pionnier d’une protéine qui serait impliquée dans les complications de l’asthme. Ces connaissances pourraient aider énormément les traitements de cette maladie grave et invalidante. Il exerce notamment au Dept of infection, Immunity and inflammation, University of Leicester…

Une aubaine formidable qu’est la présence de ces deux illustres docteurs à l’université de Médéa, les étudiants et étudiantes pourront ainsi profiter et compléter davantage leurs connaissances en posant des questions pertinentes qui taraudent l’esprit dans ce vaste domaine de la science.
 

A. Teta
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Débats d'El Watan 2014

Débats d'El Watan 2014
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie