Régions Centre Actu Centre
 

Médéa : Le SG de l’UNPA interpellé

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 09.01.18 | 12h00 Réagissez

En plein cœur du centre-ville de Médéa, pas très loin du carrefour dit Aïn El Mordj, grouillant de monde à cause de l’existence de plusieurs bazars commerciaux aux alentours, se dresse une bâtisse à un étage et un rez-de-chaussée appartenant à l’Union de wilaya UNPA.

La construction du siège local de cette importante organisation syndicale de la paysannerie du Titteri remonte aux années 1980 et a été financée sur les fonds propres de la Caisse de cotisations des fellahs adhérents et aussi grâce à la retenue de deux journées de salaire à titre d’élan de solidarité sur la rémunération à cette époque de chaque employé, ou fonctionnaire appartenant au secteur agricole de la wilaya de Médéa, témoigne-t-on.

Aujourd’hui, il est scandaleux et aberrant de voir cet immeuble complètement à l’abandon depuis fort longtemps, le hall d’entrée se trouve dans une situation déplorable, plein de saletés, et les vitres du premier étage ont été brisées au vu et au su de tout le monde. Le rez-de-chaussée, composé de trois locaux, a été transformé en fonds de commerce et bradé à des particuliers.

Les vieux paysans, nostalgiques devant cette triste et insensée image, regrettent ce laisser-aller volontaire qui dénote un manque de sérieux au sein del’Union de wilaya de l’UNPA, dont le rôle de syndicaliste, de mobilisateur et de sensibilisateur, peut toujours être utile pour ces milliers de travailleurs de la terre, dont certains pâtissent dans l’obscurité par ignorance de leurs droits afin de bénéficier d’avantages sociaux conformément aux lois et textes en vigueur.

A cet égard, ils interpellent le premier responsable de l’UNPA  pour rebondir en vue de remédier à cette situation en somnolence dans une région agricole par excellence. Cet état de fait donne également l’impression que cette organisation de masse est en liquidation et son siège à Médéa semble faire l’objet  de convoitise,  alors qu’elle était autrefois la première force vive incontournable par son engagement et son sens mobilisateur à travers tout le pays.                                                                                                                           
 

A. Teta
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie