A la une International
 

Brèves...

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.01.18 | 12h00 Réagissez

Libye

La Commission supérieure des élections de Libye a annoncé, vendredi soir, que plus de deux millions d’électeurs étaient déjà inscrits pour les prochaines élections présidentielle et législatives prévues avant le 30 septembre prochain. «Le registre du système des inscriptions électorales a atteint un record de 2 005 814 électeurs vendredi à 22h (20h GMT)», a-t-elle précisé   dans un communiqué. Selon celui-ci, le taux d’inscription des femmes progresse au même rythme que celui observé la semaine dernière, les femmes représentant 41% du total des électeurs inscrits. «Les inscriptions continueront jusqu’au 6 février. La commission ouvrira le système des inscriptions à l’étranger le 1er février sous forme   d’inscription électronique en ligne», a ajouté le communiqué. 

Espagne

Le porte-parole du gouvernement espagnol, Inigo Mendez de Vigo, a qualifié la possibilité d’investir Carles Puigdemont , l’ex-président catalan destitué et exilé en Belgique, à  distance de  «fallacieuse» et «d’irréalisable», parce qu’elle va non seulement à l’encontre des dispositions légales, mais aussi contre tout bon sens. Inigo Mendez a en outre précisé que dans le cas où cela se produirait, le gouvernement espagnol est prêt à agir et à faire appel «immédiatement» aux  dispositions légales qui garantissent que l’investiture du Président se fasse par «la présence physique du candidat qui doit parler de la tribune et non à travers un plasma». 

Arabie Saoudite

KLe géant saoudien de la construction Binladin Group a réfuté hier être passé sous le contrôle de l’Etat après l’arrestation de son président dans un coup de filet anticorruption, précisant en revanche que certaines actions auraient été transférées au gouvernement. Plusieurs médias ont fait état cette semaine de la prise de contrôle du groupe par l’Etat, après l’arrestation de son président Bakr Ben Laden. Binladin Group «souhaite confirmer qu’il reste une compagnie du secteur  privé appartenant à ses actionnaires», a indiqué la société dans un communiqué. Mais certaines actions auraient été transférées au gouvernement en guise de règlement de «cotisations non acquittées», ajoute le texte, sans préciser la part des actions passant à l’Etat.

Brésil

Les conflits fonciers en milieu rural ont fait 65 morts au Brésil en 2017, quatre de plus qu’en 2016, a indiqué vendredi la Commission pastorale de la terre (CPT), organisation catholique qui défend les droits des petits paysans. Dans son rapport annuel, la CPT dénonce «une généralisation de la violence en milieu rural, avec le retour d’une ancienne pratique : les tueries de masse». Le rapport cite notamment le massacre de neuf paysans, torturés et sauvagement mutilés, dans une zone isolée de l’Etat de Mato Grosso (ouest).  Au Brésil, les paysans qui travaillent sur des petits lopins de terre sont des obstacles à l’expansion de l’agro-business.

 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...