Pages hebdo Santé
 

Prise en charge de l’hypertension

Un nouveau traitement antihypertenseur fabriqué localement

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 16.04.17 | 12h00 Réagissez

Un symposium sur l’hypertension artérielle a été organisé  ce week-end à Alger  par les le laboratoire Sanofi Algérie, à l’occasion du lancement de son nouveau médicament antihypertenseur, fabriqué localement. 

«Il s’agit d’ un produit issu de la recherche Sanofi, indiqué dans le traitement de l’hypertension artérielle, qui vient renforcer sa gamme d’antihypertenseurs  commercialisée en Algérie depuis 15 ans. Fabriqué localement dans l’usine de Oued Smar et remboursé par la Sécurité sociale, ce médicament est disponible avec ses trois dosages,  le 150/5 mg, le 300/5mg et le 300/10 mg», précise Sanofi dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

« En tant que partenaire de longue date au service de la santé publique en Algérie, tous nos efforts sont consentis pour répondre au mieux aux besoins actuels et futurs du patient algérien. Ce nouveau médicament vient renforcer l’offre globale de santé en Algérie  et consolider ainsi  notre offre thérapeutique dans le domaine de la lutte contre l’hypertension. Ce nouveau lancement vient confirmer notre engagement en Algérie en tant que partenaire de santé  pour lutter contre le diabète et l’hypertension artérielle et leurs complications communes», a déclaré Haissam Chraiteh, président-directeur général de Sanofi Algérie.

La forte prévalence de l’hypertension en Algérie devient de plus en plus inquiétante. Selon les dernières statistiques communiquées et rendues publiques par la Société algérienne d’hypertension artérielle (SAHA), 35% de la population adulte en Algérie souffre d’hypertension, et 50% de la population hypertendue est méconnue. Les recommandations internationales soulignent de plus en plus l’importance d’intégrer l’éducation thérapeutique, rappellent les organisateurs,  dans la stratégie thérapeutique des  maladies chroniques, telles que le diabète et l’hypertension artérielle, car les médicaments seuls ne sont pas toujours suffisants et  il est important que le patient soit accompagné par de l’éducation sur sa maladie, ainsi que sur les mesures hygiéno-diététiques permettant ainsi une meilleure prise en charge et une meilleure adhésion au traitement, qui vont contribuer à retarder, voire à éviter, l’apparition des complications liées à ces maladies.

«Pour répondre à ce besoin, Sanofi Algérie a mis en place depuis 2010  un programme de support patients,  qui associe des séances d’éducation thérapeutique et la mise à la disposition des patients inscrits à ce  programme d’un numéro vert accessible gratuitement permettant de répondre à leurs questions sur leur maladie», conclut le communiqué.

Djamila Kourta
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie