Pages hebdo Santé
 

Création d’un répertoire des partenaires pour la promotion de la santé en Algérie

Pour l’amélioration de la prise en charge du malade

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.05.17 | 12h00 Réagissez

 
	Plusieurs associations ont répondu à l’invitation du projet de répertoire de l’OMS
Plusieurs associations ont répondu à l’invitation du...

L’implication de la société civile dans la promotion de la santé est un élément essentiel dans l’amélioration de la prise en charge des patients et la réalisation des objectifs du développement durable, qui constituent une priorité pour l’OMS dans le cadre de l’action sanitaire pour la période 2016-2030.

En mettant en place un projet de partenariat avec des associations et en créant un répertoire des partenaires, l’OMS entend accompagner les associations pour consolider leurs actions. Ainsi, une rencontre a été organisée jeudi à l’INSP avec des associations qui ont répondu à l’invitation du projet de répertoire des partenaires impliqués dans la promotion de la santé en Algérie. Les intervenants ont donc insisté sur l’importance d’une société civile forte dans le domaine de la promotion de la santé pour permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous et à tout à âge.

Une feuille de route 2018-2019 a donc été proposée pour justement rendre les actions plus visibles. Ainsi, il est question de l’ouverture d’un site électronique visant à simplifier les rapports entre l’OMS et les associations partenaires. Il sera procédé à l’échange d’informations et à l’accompagnement de ces associations dans la formation, l’organisation d’ateliers et la mise en œuvre des plans de travail, la participation aux rencontres et aux réunions régionales et internationales.

Les principaux volets de ce partenariat ont été présentés, ainsi que les résultats attendus et les principaux objectifs du développement durable relatifs à la promotion de la santé, dont la réduction du taux de mortalité chez les femmes enceintes et les enfants et la lutte contre la malaria, la pneumonie, le sida et les maladies chroniques, dont le taux de mortalité peut être réduit d’un tiers, selon les experts, grâce à la prévention et à l’amélioration de la qualité des soins prodigués.

Le secrétaire général du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Ali Rezgui, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette rencontre, a indiqué que ce partenariat, qui n’a concerné au début que 33 associations sur les 200 invitées à participer à ce projet, restait ouvert à toute association désirant y adhérer et visait à moderniser les rapports entre l’OMS et ses partenaires impliqués dans la promotion de la santé en Algérie en vue d’échanger les expertises et les expériences et d’assurer une meilleure prise en charge du malade. Le représentant de l’OMS en Algérie, Bah Keita, a mis l’accent sur l’importance de ce partenariat à même d’assurer l’élaboration et le suivi des plans nationaux tracés par le ministère de tutelle. Les principales activités de l’OMS en Algérie ont été également passées en revue, sur la base des indicateurs de la région.
 

Djamila Kourta
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...