Pages hebdo Santé
 

Un rapport de l’OMS tire la sonnette d’alarme

Le tabac tue plus de 7 millions de personnes chaque année

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 31.05.17 | 12h00 Réagissez

 
	l  Environ 15 000 personnes en meurent chaque année en Algérie. 20% des jeunes fumeurs algériens auraient été répertoriés en milieu scolaire.
l  Environ 15 000 personnes en meurent chaque année en...

Chaque année, plus de 7 millions de personnes meurent du tabagisme, contre quelque 4 millions au début du XXIe siècle, selon les nouveaux chiffres de l’OMS, qui tire la sonnette d’alarme.

A l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, l’OMS a publié un rapport évaluant le coût sanitaire et économique du tabac, et, pour la première fois, son impact environnemental, appelant à interdire sa promotion et à augmenter les taxes et les prix du tabac.

«S’ils prennent des mesures drastiques de lutte antitabac, les gouvernements peuvent préserver l’avenir de leurs pays en protégeant les consommateurs et les non-consommateurs de tabac contre ces produits mortels, en générant des recettes visant à financer les services de santé et les autres services sociaux, et en préservant leur environnement des ravages causés par le tabac», estime  Dr Margaret Chan, dans un communiqué cité par l’AFP.

Et d’ajouter : «Il aggrave la pauvreté, bride la productivité économique, pousse les ménages à faire de mauvais choix alimentaires et pollue l’air intérieur.» Actuellement, le tabac, principale cause évitable des maladies non transmissibles, tue la moitié de ceux qui en consomment. Le tabagisme touche principalement les personnes pauvres et constitue une cause importante de disparités en matière de santé entre riches et pauvres, selon l’OMS. Le tabagisme représente également un lourd fardeau économique pour la planète : chaque année, il coûte aux particuliers et aux gouvernements plus de 1400 milliards de dollars (1250 milliards d’euros) en dépenses de santé et en pertes de productivité, soit 1,8 % du produit intérieur brut (PIB) mondial.

Des mesures fortes

Le rapport révèle également l’impact du tabac sur l’environnement : les déchets du tabac représentent le type de déchets le plus répandu dans le monde, et «contiennent plus de 7000 produits chimiques toxiques qui empoisonnent l’environnement, y compris des substances cancérogènes». Au total, près des deux tiers des 15 milliards de cigarettes vendues chaque jour sont jetées dans l’environnement, soit 2 sur 3, selon l’OMS. 

La culture du tabac est également partiellement responsable de la déforestation puisqu’un arbre est perdu pour chaque 300 cigarettes, écrivent les  experts, cités par la même source. Selon l’OMS, le tabac pourrait provoquer au cours du XXIe siècle jusqu’à un milliard de morts dans le monde. Elle plaide pour des «mesures fortes», comme l’interdiction du marketing et de la publicité, le conditionnement neutre, l’interdiction dans les lieux publics intérieurs et les lieux de travail et l’augmentation des taxes et prix du tabac.

Comme l’explique Dr Oleg Chestnov, sous-directeur général de l’OMS, «l’une des mesures de lutte antitabac les moins utilisées, mais néanmoins les plus efficaces, pour aider les pays à répondre à leurs besoins en matière de développement consiste à accroître le prix du tabac et les taxes sur ces   produits». En Algérie, environ 15 000 personnes en meurent chaque année en Algérie. 20% des jeunes fumeurs algériens auraient été répertoriés en milieu scolaire.

 

Bouredji Fella
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie